Alex Craft, Tome 2 : Danse Funèbre.

Auteur : Kalayna Price
Editeur : J'ai Lu, collection Darklight
Parution : Avril 2013
Pages : 512


RESUME :

Les marais de Nekros : un lieu étrange pour une affaire étrange ! Lorsque plusieurs cadavres – du moins uniquement leurs pieds gauches – ont refait surface, j’ai accepté de donner un coup de main à la police. Toutefois, le meurtrier a bien fait les choses car, si je ne dispose pas d’un corps dans son intégralité, impossible pour moi d’en invoquer l’ombre pour découvrir la vérité. Et bien entendu, quand les faës sont de la partie, il est encore plus difficile de démêler le vrai du faux…


CHRONIQUE :

(04 Juin 2017)

Cela fait un moment que j'avais lu le premier tome, et je n'avais encore jamais pris le temps de sortir la suite. Peut-être parce que je déplore que seuls trois opus soient traduits en français...
 
En attendant, j'ai retrouvé ici ce qui m'avait tant plu lors dans le tome 1 : l'auteur nous offre un monde très abouti, où notre univers côtoie et se mélange à celui des faes, et où la magie régit une partie des gens (d'autres y étant inaptes).
 
Alex est une nécromancienne, détective privée de métier. Son don de faire parler les ombres (disons les résidus d'âmes des défunts) fait qu'elle est évidemment appelée à coopérer avec la police sur des enquêtes criminelles.
 
Notre sorcière fait partie de ces héroïnes d'Urban Fantasy comme je les aime : de l'humour, du panache, et une grande bonté avec un brin de folie. La combinaison parfaite. Certes, cela n'est pas d'une originalité flagrante pour ce genre littéraire, mais malgré tout, son personnage est parfaitement géré, aidé par la plume très plaisante de l'auteur.
 
"Il déverrouilla son coffre et en tira trois pistolets et plusieurs chargeurs, de même que son insigne du BIF, un deuxième étui, et deux couteaux. Il en dissimula certains dans diverses poches de ses vêtements, et fourra le reste dans son sac marin. 
Je le dévisageai, surprise. 
— Tu pars à la guerre ? Tu es sûr de ne pas oublier ton fusil d'assaut ? 
— Tu les as rencontrés, pas vrai ? 
Il ferma son sac. 
— Ça veut dire qu'il faudrait que je me procure une arme ?
— J'en tremble d'avance. (Il attrapa un blazer qu'il se glissa sur l'épaule.) Tu as déjà une bonne lame, déclara-t-il en désignant du menton le poignard dissimulé dans ma botte.
— C'est un cadeau.
— Je n'en ai jamais douté. Si tu veux porter une dague, tu vas devoir apprendre à t'en servir.
Je lui lançai un regard noir.
— Je sais m'en servir. J'enfonce le bout pointu dans les trucs qui ne me plaisent pas."

 
La magie dans cet univers est particulièrement développée et nous offre d'ailleurs plusieurs plans de vision. Cela est un peu dur à expliquer en chronique mais l'auteur a créé un univers où se côtoient plusieurs réalités. Superposée à la nôtre, Alex est donc capable de voir avec sa vison d'outretombe. J'adore ces passages, puisqu'alors, elle perçoit ce qui l'entoure en totale décrépitude : tant les gens (et donc les morts) que les habits, les maisons etc. Le meilleur étant que lorsqu'elle regarde le monde avec ces yeux-là, cette réalité devient tangible! Concrètement, si elle monte un escalier, elle doit être particulièrement prudente à ne pas passer à travers les planches pourries de celui-ci... qui est pourtant en excellent état pour le commun des mortels.
 
Mais tout cela est encore enrichi par l'Ether, les Faucheuses (que seules les nécromanciennes aperçoivent mais qui sont des personnages géniaux ), les faes... bref vous pouvez me croire, vous en avez pour votre compte avec cet univers ! Le moins que l'on puisse dire c'est que Kalayna Price a travaillé dur dessus, et c'est en cela que j'apprécie fortement cette série !
 
Il me semble d'ailleurs qu'au premier tome, je m'étais parfois légèrement mélangé les pinceaux tant l'univers apparaissait complexe, mais ici, et malgré le temps passé entre la lecture des deux tomes, chaque élément était bien calé et plus passionnant que l'autre.
 
Pour parler de l'intrigue, Alex sera appelée sur une enquête quelque peu particulière puisque la police va retrouver... des pieds gauches. Mais des restes du corps ? Aucune trace... plus perturbant encore, la légiste se retrouve dans l'incapacité à déterminer quel outil ou arme a pu les trancher...
 
Une enquête dangereuse et étrange s'annonce donc pour notre nécromancienne. Et je dois vous avouer qu'elle nous emmène loin, des kelpies (chevaux aquatiques dévorant les humains) de la rivière de Nekros aux différents royaumes des faes. Quant à la conclusion ? Même en me triturant les méninges dans tous les sens, je n'ai pas frôlé l'espace d'un instant la vérité !
 
"Piéger un cheval carnivore qui prenait un malin plaisir à noyer les gens qui le montaient avant de les manger était effectivement une idée folle. Je n'en avait toutefois pas d'autre."
 
Donc, une enquête bien ficelée dans un univers passionnant et abouti, qui dit mieux ?
 
Nous avançons aussi dans le fil conducteur de l'histoire, concernant la vie d'Alex. J'aime toujours autant le personnage de LaMort comme elle le nomme, qui remporte haut la main ma préférence. Contrairement à Falin, que j'ai envie de baffer à chaque instant. Parce que oui, en effet, et c'est le minuscule point "négatif" : nous n'échappons pas au traditionnel et ennuyeux triangle amoureux...
 
Mais qu'à cela ne tienne, j'ai vraiment adoré ce deuxième tome, et j'enrage d'autant plus de savoir que la suite ne sera jamais publiée ! Si vous êtes amateur d'Urban Fantasy, Alex Craft est sans conteste une série à lire d'urgence !