Am Stram Gram

Auteur : MJ Arlidge
Editeur : Editions 10/18

Parution : Mars 2016 pour la présente édition
Pages : 408


RESUME :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

CHRONIQUE :

(28 Octobre 2016)


J'ai acheté ce thriller car il avait tout de même fait beaucoup parler de lui et semblait sortir des sentiers battus. Tout ce que j'en savais c'est qu'il était question de deux personnes enfermées dans un lieu sordide avec comme unique compagnie... un revolver. Seul l'un des deux pouvait survivre... en tuant l'autre.

Je pense que ce mini résumé est suffisant pour se lancer dans la lecture, qui, il est vrai, fut très bonne.

L'intrigue est bien ficelée, et nous sommes loin de pouvoir découvrir de suite le fin mot de l'histoire. L'auteur nous balade aisément, passant d'événements horribles à d'autres, et en nous fournissant quelques courts chapitres en italique, qui changent de point de vue et nous donnent des informations supplémentaires... que nous essayons de traiter au mieux.

De plus, pas de longueurs avec de nouveaux événements qui s'enchaînent, une ambiance relativement anxiogène par moments avec la présence d'un duo dont on sait que seul l'un d'entre eux survivra, une fin bien trouvée mais dure, dans la lignée du reste de la lecture.

J'ai beaucoup aimé le concept de ce petit jeu sordide de l'am-stram-gram-ce-n'est-pas-toi-qui-survivra... d'autant que l'auteur ne lésine pas sur la description des moments passés privés de tout (pas d'eau ni de nourriture et encore moins de sanitaires...). Je ne pouvais m'empêcher de me demander comment je réagirais dans pareille situation... l'auteur nous décortique la nature humaine avec tous ses côtés : les sombres qui nous rendent égoïstes, les autres qui nous culpabilisent ou nous poussent à nous sacrifier. Et au final, comment savoir lequel de nos côtés ressortirait dans une telle horreur ? Une belle réussite.

"Sam dort. Je pourrais le tuer là, maintenant. Son visage n'est pas tourné vers moi : ce ne serait pas difficile. Se réveillerait-il si je bougeais ? Essaierait-il de m'arrêter ? Ou serait-il simplement soulagé que ce cauchemar finisse ?"

La plume est bonne et se prête bien à l'ambiance voulu. Rien d'exceptionnel, mais une écriture fluide qui permet d'avaler les pages rapidement.

Du côté des personnages, c'est un brin plus complexe. Nous rencontrons ici pléthore de personnages qui sont créés pour nous énerver ou inspirer notre pitié. Et c'est plutôt bien réussi. En revanche, le principal est une flic, et pourquoi diable a-t-il fallu qu'on nous claque ENCORE un flic névrosé ??? C'est un cliché que j'ai de plus en plus de mal à supporter. Mais cette façon de chercher sans cesse à se faire du mal et se haïr... c'était particulièrement soûlant et n'apportait rien à l'intrigue.

Ce qui fait que malgré tout, j'avais du mal à m'attacher à Helen, notre commandant, qui avait une certaine tendance à m'énerver et avait des réactions face à certains évènements de sa vie personnelle... que je ne comprenais tout simplement pas... Elle fut donc LA déception de ce livre. Mais ne fut pas une déception majeure.

À choisir, j'ai largement préféré son collègue, Mark, même si ici aussi, on a le droit au cliché (le flic divorcé, malheureux, et tombé dans l'alcool, youpi !).

Ce thriller a donc été une très bonne lecture sans aller au coup de coeur que j'espérais un peu. Il lui manquait le petit truc en plus qui fait que... mais je le conseille à tous les amateurs du genre.