Anges d'Apocalypse, tome 4 : la Guerre des Aurores.

Auteur : Stéphane Soutoul
Editeur : Rebelle Editions
Parution : mars 2015
Pages : 386

RESUME :

Tout va de travers dans ma vie, ou plutôt dans « mes » vies devrais-je dire. Aussi dingue que courageuse, Lorna a décidé d'arracher Nolhan des griffes de sa monstrueuse épouse. Puisque j'ai promis au vampire de protéger sa goule, me voilà donc embarquée à Paris avec cette dernière pour une mission sauvetage. Tu parles d'une virée touristique : l'escapade dans la Ville Lumière se transforme rapidement en piège mortel ! Elle marque aussi mes retrouvailles avec un homme qui a le chic pour affoler mes sens… Pendant ce temps, à Toronto, deux de mes soeurs sont devenues des renégates. Il semble que l'affrontement avec elles soit inéluctable, à moins que je parvienne à les raisonner. Samantha la lycéenne en sera-t-elle capable ? Cernée par les menaces, la pire des épreuves reste l'éloignement du garçon auquel mon coeur s'est attaché envers et contre tout. Avec deux identités pour une seule âme, je me retrouve plus que jamais écartelée entre la raison et les sentiments.

CHRONIQUE :
(03 Juin 2015)

ATTENTION SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS

"Certains collectionnent les timbres ou les papillons, moi j'accumule les épines dans le pied ; à chacun son truc."

Je continue sur ma lancée avec le tome 4 (sur 5) de l'excellente saga de Stéphane Soutoul : Anges d'Apocalypse. Au bout de quatre tomes, plus vraiment besoin de vous parler de mon amour pour cette saga d'Urban Fantasy hyper originale et captivante. Pas besoin non plus de vous parler de mon craquage pour le personnage de Syldia / Samantha.

Non, je vous dirai juste que ce tome est dans la lignée des autres : drôle et énergique, surprenant et attendrissant parfois.

Je commencerai par noter la présence d'un "précédemment". Petite piqûre de rappel des tomes précédents, chose que j'apprécie toujours énormément.

Syldia décide de suivre Lorna jusqu'à Paris afin de sauver Nohlan des crocs de son épouse. Cette partie de l'histoire sur Syldia a un double effet kiss kool : outre le côté sympa du sauvetage, il y a aussi le décalage horaire... Non non je ne suis pas tombée sur la tête ! L'auteur a eu cette idée de génie d'envoyer Syldia sur un autre continent que celui sur lequel vit le corps de Sam !
Ce qui fait que Sam réintègre son corps humain en décalage... Et rend par-là même la jeune femme impuissante à aider sa sœur Jillian, qui est à fond dans les tracas. Alors certes elle ne lâche pas Pestilence d'une semelle et lui apporte soutien et réconfort, mais niveau bagarre, elle est plutôt un boulet...
C'est aussi comme cela qu'elle va se retrouver tout aussi démunie à aider Nathan, qui semble faire confiance à une créature douteuse...

"Ma vie n'est qu'un fichu souk...
Je rechargeai mon Désert Eagle que j'avais récupéré.
M'est avis que le moment était malvenu pour tomber à court de munitions."

J'ai apprécié l'évolution des personnages de Lorna et Nohlan. On en apprend plus sur eux et ils deviennent vraiment attendrissants. Si si je vous jure, un vampire et une goule peuvent être attendrissants ! On retrouve aussi Desmond qui a su se montrer attachant et efficace lui aussi, et Famine a du mal à garder le contrôle de ses émotions. Pas grave, elle me fait toujours autant rire avec ses remarques ( à table !).

"Les fois où je reste pénarde à la maison pendant les heures nocturne se comptent sur les doigts de la main gauche du capitaine crochet."

Les plusieurs intrigues du livre forment un joli méli-mélo et se rejoignent à la fin pour former un tout cohérent et très sympa, malgré le fait que Syldia y laisse des plumes... D'autant que souvenez-vous : l'entente entre les sœurs n'est plus tellement cordiale et Raven et Ève se feront un plaisir de leur mettre des bâtons dans les roues. Le lien de fraternité sera-t-il plus fort que les dissensions existantes ?

Comme pour les autres opus, j'ai dévoré ce livre vitesse grand V. Il est dynamique et vraiment drôle, et je n'ai jamais eu l'occasion de m'ennuyer une seconde. Les personnages sont toujours aussi charismatiques, et tout cela contribue à faire de ce tome 4 une réussite, une digne suite de la saga.

"Croyez-le ou pas , mais j'ai deux existences à mener de front. Et à mon grand désarroi, aucune d'entre elles ne m'offre un quotidien paisible et harmonieux. C'est même plutôt le contraire."