Au bout du tunnel.

Auteur : Carlos Garcia Miranda
Editeur : Pocket Jeunesse

Parution : Mai 2016
Pages : 352


RESUME :


Six adolescents en classe de neige reçoivent une vidéo prémonitoire : leur train va dérailler et ils vont tous mourir. À moins que…?

Le train qui mène un groupe d’ados à la montagne déraille dans un tunnel. Trois minutes auparavant, sur une vidéo Youtube, ils ont vu l’accident dont ils allaient être victimes…
              

CHRONIQUE :

(30 juillet 2016)


Les avis sur ce livre ainsi que la 4ème de couverture assez mystérieuse (pour un peu qu'on ne la lise pas en entier) m'ont donné envie de me pencher sur cette histoire qui sortait un peu de mon style habituel.

Un groupe d'ados qui part en voyage scolaire. Un tunnel. Un accident. Quelques survivants qui retournent chez eux le lendemain et se rendent compte... qu'en vérité un an s'est écoulé. Et qu'en vérité personne ne les attend...

Voilà, je n'en dirai pas plus pour l'histoire je pense qu'il est bien plus intéressant de se plonger dedans en ayant aucun détail pouvant amener à la clé du mystère.

Ce livre est très bien pensé, avec une première partie qui conte les mésaventures de 6 ados pour réussir à rentrer chez eux (ils sont paumés au milieu de la montagne, sans réseau) et ensuite leur incompréhension et la recherche d'explications sur cette situation pour le moins bizarre à leur retour à Conexo.

L'intrigue est construite de telle manière que l'on ne s'ennuie jamais. Force est d'avouer que ce livre ne souffre d'aucune longueur et son dynamisme frappant participe grandement à sa réussite.

Son dynamisme, mais aussi les situations dingues et parfois farfelues auxquelles nos personnages sont confrontés. Ce qu'ils vivent nous fait nous poser beaucoup de questions et les très nombreux cliffhangers font qu'il est difficile de lâcher ce livre.

C'est le genre de lecture que l'on dévore afin de découvrir le fin mot de l'histoire. À chaque chapitre, on se questionne sur la fin et les explications qui en découleront. On sait qu'elles vont porter tout le roman, qu'elles seront l'indispensable cerise sur le gâteau. Du coup, forcément, j'attendais beaucoup de cette fin et je stressais à l'idée qu'elle fasse capoter l'ensemble du livre. Et bien en réalité, même si je fus légèrement déçue car je m'attendais à quelque chose d'encore plus dingue (l'auteur nous offre une bonne dose de situations totalement ahurissantes mais captivantes), ce ne fut pas au point de gâcher ma lecture. Une partie de la fin m'a beaucoup plu, mais dans l'ensemble j'avais placé la barre si haut que ce ne fut pas encore assez. Et pour tout dire, je fus assez déçue de l'épilogue... J'aurais aimé quelque chose de plus recherché avec une morale encore plus poussée, franchement, il y avait de quoi faire. Mais surtout j'aurais voulu des explications un peu plus fouillées et claires. Mais ce sont les choix de l'auteur et je les respecte.

Bref dans l'ensemble, ce fut une excellente lecture, qui sort des sentiers battus pour offrir quelque chose de frais, neuf et dynamique. Même si je pense qu'elle pourra freiner certains par un côté qui peut paraître brouillon (il faut parfois s'accrocher pour savoir où, quand et avec qui on est, mais pour moi, ça s'est plutôt bien déroulé).

Les personnages présentés sont tous plus ou moins des caricatures, ou je devrais dire des représentations assez réalistes des ados, qui sont souvent caricaturaux, même dans la vraie vie lol. Vous avez le sportif, le délinquant, la fille à maman, la peste de service, la gothique un peu folle et son pendant masculin beaucoup plus timoré. Une belle brochette de gens qui ne se seraient jamais côtoyés si le destin ne les y avait pas forcés. Ma préférence allait à Eva et Noël (les deux métalleux / gothiques). Quoi je ne suis pas objective ? Mais si !

J'ai aussi aimé cette façon qu'a l'auteur de détruire tous les préjugés, de montrer que si l'on prend la peine de regarder au delà du cliché, chacun a sa richesse intérieure qui ne demande qu'à être découverte (sauf la peste de service en fait eh eh).

Malgré tout, il manquait "ce petit plus qui fait que" aux personnages de Carlos Garcia Miranda, ce qui fait que je suis restée assez distante vis à vis d'eux. Ce n'est pas le genre de lecture qui vous prend par les sentiments et vous emplit d'émotions. Non, je dirais plutôt que l'auteur semble avoir misé sur le mystère et le dynamisme. C'est un choix, et malgré ces personnages assez peu travaillés, cela a fonctionné avec moi.

Donc voilà, "Au bout du tunnel" mérite qu'il fasse parler de lui car il est riche et nous fait passer de très bons moments dans des situations totalement différentes (de la survie en refuge de montagne à la réintégration dans une ville où personne ne veut vous voir...), le tout sans temps mort.

Je le recommande chaudement à tous ceux qui aiment les histoires Young Adult dynamiques, qui n'ont pas peur des situations dingues, et des recherches d'explications qui incluent au choix manipulation du temps ou mondes parallèles ou d'autres choses encore. À vous d'aller à la recherche de la vérité en vous plongeant sans tarder dans les aventures de ces ados pas comme les autres !


Trailer :