Blackwood, Le pensionnat de nulle part.

Auteur : Lois Duncan
Editeur : Hachette, Blackmoon
Parution : Août 2015
Pages : 288

RESUME :

A l'instant où elle pose les yeux sur l'imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l'année, un sentiment d'angoisse s'empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s'il y avait quelque chose de maléfique à l'intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d'étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s'intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d'étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l'enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

CHRONIQUE :
(24 Février 2016)

Voici une histoire de fantômes pour la jeunesse que j'ai lue vite et bien. Malgré le public visé, l'écriture est belle et travaillée.

Nous partons ici pour une histoire originale, avec pour décor un vieux manoir niché au milieu de rien. Manoir peu engageant à l'atmosphère lugubre, ce dernier accueille ses nouvelles pensionnaires, dans une école pour jeune filles. Se voulant élitiste et proche de ses élèves, c'est un tout autre visage que découvriront Kit, Sandy, Ruth et Lynda au fur et à mesure des jours... Car le manoir semble receler un bien sombre passé et de bien étranges locataires...

L'idée de base est tout à fait géniale. J'ai adoré les grandes lignes de ce roman et là où l'auteur voulait nous emmener. Malheureusement j'ai trouvé qu'elle avait un peu trop profité du côté jeunesse pour y placer des facilités scénaristiques... Par exemple, la directrice et l'un des professeurs sont un peu trop caricaturaux. Certains événements apparaissent trop faciles, les personnages se laissant convaincre un peu trop aisément de certains faits. Idem pour la fin, qui aurait pu offrir quelque chose de plus tendu, de plus angoissant et moins simple. Dommage, car en dehors de cela, ce roman se lit extrêmement vite et bien, l'écriture est sympathique, le vocabulaire riche pour de la jeunesse, l'ambiance bien rendue ...

Les personnages sont agréables, il faut le dire. Kit, tout d'abord est le personnage central, c'est une jeune fille de 16 ans courageuse et forte tête. Son amie à la pension est Sandy, qui lui est opposée par une grande timidité et un côté timoré. Et puis il y a le duo Ruth, surdouée mais peu jolie et Lynda, peu douée mais très jolie. C'était agréable de suivre ces personnages, même si elles ne me laisseront pas un souvenir impérissable.

En résumé un bon roman jeunesse sur les fantômes, qui ne fait pas peur, mais qui sait intriguer malgré quelques défauts notoires. Dans tous les cas il se dévore à une vitesse effrayante même si c'est loin d'être le roman de l'année.

Lire un extrait :