Chroniques de Zombieland, Tome 3 : La Reine des Zombies.

Auteur : Gena Showalter
Editeur : Harlequin Mosaic
Parution : Octobre 2015
Pages : 416

RESUME :

Je prenais les zombies pour nos pires ennemis sur terre,
Je me trompais. Certains êtres humains sont encore plus dangereux qu'eux.
Je croyais que le pire était derrière moi,
Je me trompais aussi. Des gens très puissants nous considèrent désormais comme leur problème numéro UN et cherchent à nous exterminer, nous les chasseurs de zombies.

Si j'étais raisonnable, je me cacherais pour sauver ma peau.
Mais je ne suis pas raisonnable.
La guerre est déclarée.

CHRONIQUE :
(25 Mars 2016)

Ce troisième tome des "chroniques de zombieland" a failli ne jamais sortir en France. Quelle joie de voir Harlequin finalement accéder aux demandes des lecteurs ! En VO, la série comporte un quatrième tome, mais je gage que nous n'aurons pas cette suite en France. Ceci étant, je pense que le tome 3 termine un premier cycle. En tout cas, ce tome 3 conclue de manière assez complète l'histoire concernant Anima. On peut donc s'arrêter là sans manquer d'informations. Même si j'aurais adoré avoir de nouvelles aventures avec nos tueurs...

Ce tome est aussi addictif que les précédents et, dans la guerre contre anima, les pertes seront lourdes . Niveau émotionnel, autant vous dire que c'est du lourd. Beaucoup de tensions, de surprises (bonnes ou mauvaises), et de personnages qui ne sont pas ménagés. Nous frémissons pour eux à chaque page qui tourne, un pur bonheur.

J'ai une fois encore adoré retrouver les personnages d'Ali, Cole, Kat, Frosty et les autres. Kat est indéniablement ma préférée, si folle et extravagante, un rayon de soleil dans un monde empli de zombies et elle forme des duos de choc aussi bien avec notre tueuse qu'avec l'amour de sa vie. Cole, quant à lui, a un côté possessif qui me donnait envie de lui mettre des claques. Malgré cela, il reste attachant et un personnage clé. Même s'il va devoir partager les décisions avec River, allié improbable mais indispensable dans la lutte pour la destruction d'Anima.

"J'ai cherché le regard de Kat.
_Tu m'en voudrais beaucoup, si je t'annonçais qu'il faut remettre à plus tard notre moment entre filles ?
_ Pendant une petite minute, oui. Mais je m'en remettrais.
J'ai souri.
_ Si j'étais lesbienne...
_ Tu serais amoureuse de moi, je sais. C'est parfaitement normal, je suis irrésistible."

River est un chef de gang et, une fois encore, l'auteur crée des personnages hauts en couleur et travaillés, ce qui rend ce nouveau paramètre sympathique et permet d'apporter une touche de nouveauté bienvenue.

En tout cas, les interactions entre tous les personnages amènent une bonne dose d'humour. C'est agréable de se rappeler que ces tueurs implacables ne sont somme toute que des ados, qui peuvent avoir des réactions propres à leur âge. Du coup, Bronx, Cole et Frosty savent être possessifs vis à vis de leurs copines. Comme dirait Ali, il ne fait pas bon de provoquer des mâles bourrés de testostérone... Cela amène une touche de légèreté dans ces romans, notamment dans ce tome qui reste le plus sombre des trois.

"J'ai essayé. Vraiment. Mais les murs tremblaient, sur le point de tomber à nouveau. Des larmes pleuvaient sur mes joues, brûlantes. Nous avions tant souffert ces derniers temps, et sachant que nous avions encore plus à endurer..."

Je ne reparlerai pas de l'univers et du concept créé ici pour les zombies, j'adhère toujours autant, et l'auteur continue de développer ce côté, de par Ali, qui reçoit une aide pour le moins inattendue. Le feu des tueurs prend une nouvelle dimension et une nouvelle importance, preuve que l'auteur ne s'essouffle pas dans ses idées.

Ce tome est riche en action (c'est un doux euphémisme car nous n'avons pas le temps de respirer deux secondes) mais aussi en bouleversements et en révélations. J'avoue avoir été très agréablement surprise par la tournure de certains événements. C'est addictif et bien pensé. En revanche, l'auteur prend une position vers la fin de son roman à laquelle je n'ai pas su adhérer. Je n'ai pas vu l'intérêt de ce tournant dans l'histoire et cela a un peu attristé ma fin de lecture, même si je garderai de cette trilogie un souvenir magnifique.

D'après ce que j'ai compris, le tome 4 se penche plus sur un des personnages de la clique, une sort de nouveau cycle, peut-être. Quant à dire qu'il paraîtra en France... Rien n'est moins sûr.

Cette saga aura été un véritable coup de cœur. Elle mêle des personnages fouillés et attachants à un folklore zombie original et foisonnant. L'univers est extrêmement travaillé, on ne s'ennuie jamais, on rit souvent. Le tout est servi avec une intrigue qui tient la route et de l'action à revendre. Et le plus dingue, c'est que cette trilogie ne s'essouffle jamais ! À lire !

"Si l'adage "Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort" disait vrai, j'allais bientôt être la fille la plus solide de la planète."

Lire un extrait :

Trailer :