Comment mieux écrire, raconter une histoire et réussir sa Fantasy.

Auteur : Olivier Lusetti
Editeur : Fantasy-Editions RCL
Parution : Janvier 2017
Pages : 546


RESUME :

Le style exprime la personnalité. Chacun a sa façon d’écrire, parce que chacun a sa façon de sentir », nous dit Goncourt. Rien n’est plus vrai. Voici néanmoins ce qui arrive. Vous lisez un roman et vous pensez : « Il est mal écrit ! Il sonne faux ! » Pourquoi ? Parce qu’un bon récit se résume à l’observation de la nature humaine et au souci de l’écriture. Un je ne sais quoi vous le dit. Nos grands auteurs classiques eux le savaient. De nos jours, vous abandonnez aussi un livre sans rythme. « Si tout le monde s’entend sur les symptômes qu’un récit procure (joie, peine, peur), nous sommes peu nombreux à expliquer notre diagnostic ou à procurer une prescription pour améliorer la qualité d’un texte en travaillant à la fois le style, le scénario, les personnages et l’histoire. Avec ce manuel — aux sources biculturelles —, vous saurez :  ENRICHIR VOTRE STYLE D’ÉCRITURE ! CRÉER DE MEILLEURES AVENTURES ! Si le style est francophone, le scénario, lui, est américain. 

CHRONIQUE :

(28 Juin 2017)

« Comment mieux écrire, raconter une histoire et réussir sa fantasy ». Intrigant non ? Mais que se cache-t-il derrière ce titre alléchant ? Petit tour d’horizon de mon ressenti sur un ouvrage pas comme les autres… 

Celui-ci était le premier du genre que je lisais. Et donc ? Eh donc… ces pages sont une véritable mine d’or. Tout simplement. 

Alors, me direz-vous, au vu du titre, il semblerait qu’il soit dédié à un public spécifique : les auteurs (avérés, en herbe ou seulement futurs). Evidemment, ils sont les premiers concernés, mais pas que. Personnellement, même si je n’écris pas, je fus extrêmement captivée par ma lecture. 

En effet, en tant que lecteur, et peut-être encore plus chroniqueur  (vu que nous essayons de mettre des mots sur nos ressentis), « Comment mieux écrire…» nous apporte beaucoup de lumières. 

Exemple. Il nous est tous arrivé d’avoir aimé un livre, et pourtant, avoir rencontré ce petit truc qui nous a dérangés. Seulement, nous voila bien embêtés, car « petit truc qui nous a dérangés » n’est pas une formule très constructive. Et puis, nous aimerions le comprendre aussi, ce truc, ne plus être obligés de lui donner ce sobriquet ridicule, mais réussir enfin à le définir, et mettre des mots dessus. 

Eh bien ce livre, en explicitant clairement beaucoup de points concernant la construction d’un récit (je reviendrai dessus), nous permet de mieux discerner (plus concrètement dirons-nous) les points positifs et négatifs d’un roman. 

Alors ce livre ne se lit pas d’une traite (encore que si vous êtes en plein processus d’écriture, il est possible que si…). Il s’agit ici d’un véritable document, renfermant un travail qui fut, visiblement, de longue haleine et extrêmement réfléchi. Il se lit point par point, et d’ailleurs, peut se lire dans le désordre. Étant découpé en différents chapitres et rubriques, il permet à quiconque de trouver en quelques secondes LE thème sur lequel il veut se renseigner. Un vrai point positif. 

Je noterai au passage qu’il n’est pas le seul de sa catégorie. En fait, vous trouverez chez Fantasy Editions toute une liste de livres de ce genre. Mais étant portée sur les lectures de l’imaginaire, j’ai personnellement choisi l’ouvrage parlant plus spécifiquement de la Fantasy, bien que de nombreux conseils soient valables quelque soit le style du récit. 

Alors je ne vais pas pouvoir vous détailler les innombrables points de cet essai, au risque de vous écrire moi-même un livre plutôt qu’une chronique… Sachez que vous aborderez des points divers et variés, tels la structure d’un récit, comment réussir des descriptions, des dialogues, comment éviter les plats mais au contraire rendre son récit et ses personnages captivants, et aussi des points plus spécifiques du récit de l’imaginaire, telle la magie, les ingrédients d’un bon récit de Fantasy, l’originalité, ou encore les définitions des différents genres de fantasy. 

Et pour couronner le tout, la fin offre des exercices qui rendent les explications concrètes et « visuelles ». Voir le texte de base et sa correction met en évidence qu’une même idée peut être une véritable réussite ou un véritable carnage, en fonction de la prose utilisée. 

Bon, je pense que vous l’aurez compris, cet ouvrage m’a personnellement convaincue et intéressée alors que je ne suis pas écrivain ! Donc si l’idée vous démange de coucher sur le papier un univers que votre imagination ne peux s’empêcher de faire trotter dans votre tête, un seul conseil : plongez-vous dans ce livre qui ne pourra vous apporter QUE du positif. Certainement aurez-vous conscience de certains points (c’était mon cas), mais d’autres vous seront d’une aide incomparable. Et si vous êtes « juste » un passionné de lecture, vous apprendrez aussi pléthore de choses liées à la naissance de vos chers romans.

En somme, ce livre est une véritable réussite, d’autant que je ne pense pas que l’on en trouve beaucoup de ce genre sur le marché. Notez bien qu’il est extrêmement réfléchi et documenté. Citations et références bibliographiques sont permanentes et pertinentes, l’auteur sait nous rendre ses explications concrètes grâce à des exemples, sait nous intéresser grâce à un livre structuré, qui ne fait pas dans la longueur, bref, on comprend qu’il applique ses propres conseils. 

Vous souhaitez une boîte à outil de l’écrivain ? Ne cherchez plus, vous l’avez trouvée !