Creuse la Mort.

Auteur : Paul Clément
Editeur : Auto-Edition

Parution : Septembre 2016
Pages : 358


RESUME :

« Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ?
Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond.
C'est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu'il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l’origine, il est loin de se douter de l'ampleur que les événements vont bientôt prendre. Et s'il creusait sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ?
Enfoncez-vous dans l'horreur avec Creuse la Mort. »


CHRONIQUE :

(28 Octobre 2016)


Quand Paul Clément a sorti son nouveau roman, je me suis de suite jetée sur sa version collector. En effet, ayant déjà lu "Les décharnés" que j'avais beaucoup aimé, j'avais envie de découvrir un autre roman sous la même plume. Et je ne fus pas déçue !

Parlons déjà de l'objet livre. La version collector est un superbe hard-back enrichi d'illustrations de la main du frère de Paul Clément. Le tout pour le prix très correct de 16€. La couverture est simple mais fait vraiment son effet, j'adore la silhouette au bord du trou. Les illustrations intérieures ont un style bien particulier, et personnellement, j'ai adoré. Elles collent à merveille aux images et à l'ambiance du récit et demandent une certaine implication de notre part : certaines parties de ces images se "devinent", à nous de faire une partie du travail, et avec la lecture, le tout est parfait. D'autant que les ambiances rendues sont anxiogènes à souhait. Superbe.

Pour revenir au livre, le contenu fut à la hauteur du contenant. La plume de Paul Clément est toujours aussi fluide et agréable. Il a vraiment beaucoup de talent. Et au vu du scénario, j'ai dévoré ce livre en 24 heures...

Pour l'histoire, je ne tiens pas à trop vous en parler, il est bien plus intéressant de la découvrir au fur et à mesure. Merci au passage pour le synopsis très bien fait qui sait donner envie sans spoiler !

Ici, nous rencontrons Fred, banquier de son état, qui habite à la campagne avec sa femme Renée et leur petite fille Emma. Leur vie est plutôt tranquille et banale malgré le stress du travail pour Fred, jusqu'à ce fameux matin où il découvrira un trou dans son jardin. Un trou rectangulaire, aux parois parfaites... qui a tout d'une tombe.

"C'est une haine aussi pure et parfaite que les fosses qui a pris vie dans mes boyaux lacérés. Une haine effroyable."

Déterminé à découvrir l'auteur de cette mauvaise blague, notre banquier sera peu à peu en proie à une terrible angoisse : chaque jour il rebouche le trou, chaque nuit ce dernier revient. Et quand Fred finira par se poser des questions sur la nature de ces étranges fossoyeurs, tout le monde le prendra pour un fou. Mais qui de lui ou de ses proches a raison ? À vous de le découvrir.

J'ai totalement adoré le personnage de Fred. Comme pour "les décharnés", l'auteur nous offre un personnage réellement humain et attachant. Il pourrait être vous, moi, peu importe, mais sa personnalité est développée, ce qui le rend d'autant plus attachant. J'avoue que je comprenais totalement son état d'esprit, même quand il commençait à péter un plomb. Pourtant, plus le temps passe, plus on le sent perdre pied, ne sachant plus que croire, qui croire.

"J'envie pourtant sa peur, si rationnelle et contrôlable. Que ne donnerais-je pas pour craindre moi aussi l'action d'un homme dément, d'une erreur de la création qui aurait décidé de se divertir à sa façon ? Un simple psychopathe comme notre société en fabrique si souvent. Mais ma peur va bien au-delà. Elle s'aventure dans des contrées où la nuit se retourne contre l'Humanité, où des cris monstrueux agressent mes tympans et où la terre semble envahir mon estomac. Des fosses si parfaites dans un monde si abject : j'en tremble d'effroi." 

En revanche j'ai eu beaucoup plus de mal avec sa femme Renée. Je l'ai trouvée sincèrement peu compréhensive. Vous comprendrez mieux à la lecture, mais, au vu des événements, il est un peu normal que son mari cherche à trouver des réponses et remue ciel et terre (c'est le cas de le dire) pour ce faire. Mais Renée n'accepte aucune des angoisses ni des investigations de son mari, lui répétant inlassablement que la police va s'en occuper, lui reprochant ses actions. De un, à sa place, je chercherai aussi des réponses si un taré creusait ma tombe dans mon jardin. De deux je ne comprends absolument pas son insouciance à elle. Bref, son comportement envers son mari m'a profondément énervée, ce qui n'a fait que renforcer le côté sympathique de notre héros.

Quant à la petite Emma, elle est juste adorable et finit d'humaniser cette famille.

L'intrigue est évidemment plus complexe que le peu que j'ai accepté de vous dévoiler. Il se passe réellement beaucoup de choses complètement dingues, et ce livre est un concentré d'action ! Aucun temps mort ! D'autant que Paul s'applique à nous offrir des chapitres courts qui se terminent tous en cliffhanger. Bref, le genre de lecture où vous vous dites "encore un chapitre, juste un petit, puis encore un..." vous voyez le genre quoi ?

Ce livre est totalement addictif, sombre, et la touche de fantastique est absolument bien trouvée et exploitée. Un excellent roman dit "d'horreur", bourré d'action et d'humanité, à la fin totalement bouleversante ! Envoûtant.

"La nuit est là. C'est l'heure des morts."