Dans les veines.

Auteur : Morgane Caussarieu
Editeur : Mnemos
Parution : Septembre 2012
Pages : 312

RESUME :

POUR PUBLIC AVERTI -

La canicule enflamme les nuits bordelaises. Une bande de camés dévaste un supermarché. Et tandis que l'on repêche des cadavres exsangues dans la Garonne, des filles perdues poussent leur dernier soupir sur le son du Bathory, nouveau repaire de la faune nocturne. Chargé d'enquêter sur ces événements, le lieutenant Baron suit la trace de tueurs dégénérés avides de sexe, de drogue et de rock'n'roll, bien décidés à saigner la cité girondine.

Vampires… Le mot, absurde, échauffe les esprits, sans que personne n'ose encore le prononcer.

Et alors que l'investigation piétine, Lily, la propre fille de Baron, s'entiche de l'inquiétant Damian, pensant trouver dans cette passion toxique un remède à son mal-être.

CHRONIQUE :

Un livre percutant. Passionnant et dérangeant à la fois, "Dans les veines" nous offre un retour aux sources bienvenu, avec des vampires assoiffés, violents, déviants...
Morgane Caussarieu nous emmène dans un univers underground, sombre et décadent, où la beauté et l'amour n'ont guère leur place...

"Tout ce sang.
La pièce vacillait autour d'elle, elle était si faible.
Tout ce sang. Ton sang.
Les yeux gris se moquaient d'elle.
Le carrelage blanc éclaboussé de rouge.
Elle allait s'évanouir. Il l'observait, indifférent."

Des cadavres s'empilent dans Bordeaux... Le Bathory, boîte underground sur les quais, voit un soir fleurir les macchabées... Bien loin d'être des morts paisibles, les victimes sont retrouvées déchiquetées... Le lieutenant Baron et sa collègue Brune sont chargés d'enquêter sur cette affaire. Sexe drogue et rock'n'roll parsèment leur enquête de morbide. Et force leur est d'avouer que celle-ci les sort des sentiers battus... Face à l'impossible, il leur faudra faire preuve d'ouverture d'esprit et accepter l'inconcevable... les vampires.

Pendant que l'enquête patauge dans l'hémoglobine et autres sécrétions humaines, Lily, la fille de Baron cherche une échappatoire à son mal-être. C'est ainsi qu'elle suivra sa gothique d'amie Violaine dans les recoins bordelais en quête de sensations fortes. C'est ainsi qu'elle rencontrera Damian, être singulier qui la poussera plus loin encore dans sa déchéance.

Le style d'écriture est très bon, cru et direct, sans fioritures ni états d'âme, s'adaptant aux personnages mis en scène. On peut noter entre autres le style vulgaire faisant écho aux pensées de JF, vampire drogué et dégénéré s'il en est... La plume, très visuelle, nous emmène dans l'obscur et le gore avec une facilité déconcertante, transformant certaines scènes en tableaux vivants... L'odeur de l'hémoglobine et de la pourriture flotte autour de nous pendant la lecture...

"Y'avait quelques pétasses au comptoir - dont deux traves -, mais aucune ne retint l'attention de J.F. Elle étaient plutôt bandantes dans l'ensemble mais elles avaient toutes plus de trente balais alors qu'il voulait de la chair fraîche. L'idéal aurait été une môme de seize piges, pas plus."

Les personnages sont magnifiquement travaillés. Morgane arrive à nous rendre nous aussi dérangés, nous faisant apprécier des êtres répugnants et obscurs et ressentir du dégoût pour les soi-disants "bons".
C'est ainsi que l'on ne peut qu'exécrer Baron, le flic et enquêteur, dont le rôle est pourtant d'arrêter le carnage.
C'est ainsi que l'on s'attache à certains vampires, alors que ces derniers tuent sans vergogne ni honte chaque nuit... Et pas de la manière la plus propre qu'il soit. Le groupe de vampires présenté ici est très hétéroclite, et loin des nouveaux clichés à la twilight... Ici point de bonne âme ni de morale, point de rédemption, mais du sang, de la chair et de l'égoïsme.
Gabriel est un personnage très fort lui aussi. Vampire à l'apparence d'un petit garçon d'environ 8 ans, son comportement est de loin le plus sale et violent. Son âme noire et pervertie ne souffre aucune compassion. Il est le pire de tous, cruel et sans coeur, sous les traits d'un petit blondinet à la gueule d'ange. Quant à son comportement déviant envers celle qu'il appelle sa mère... Cela est très bien rendu et ce choc n'aurait pas été possible si Gabriel avait été adulte.
Lily, quant à elle, est très particulière. Je n'ai jamais su ce que je ressentais pour elle. La douleur de la jeune fille salie est palpable, et l'on comprend aisément son mal-être. Pour autant son comportement va trop loin et on ne peut s'empêcher de lui reprocher... Durant toute la lecture, je ne savais que penser d'elle. Un mélange de pitié, d'attachement et de mépris...

La transformation en vampire dans ce livre est pour moi totalement inédite. Chapeau bas pour nous avoir trouvé une idée aussi crade mais cohérente!
On pourrait dire que la dernière scène de torture va vraiment loin, nous offrant du gore pour le gore. Pour autant, la scène est racontée de manière si visuelle qu'elle fait frémir... On referme ce livre sur un sentiment mélangé de satisfaction et de gêne. Satisfaction de replonger dans le vampire cruel et amoral. Gêne pour le côté dérangeant et déviant de l'histoire...

Ici tous les codes sont brisés, les bons sont méchants, les enfants des monstres, l'innocence inexistante.
Préparez-vous un plonger dans un monde de sang et de haine où la recherche de la liberté ne conduit qu'à la mort...

Dans les veines est délicieusement choquant, un bain de sang bienvenu dans une époque où le mythe vampirique a été détourné de son origine.

Trailer :

Trailer 2 :