Demgel.

Auteur : Nicolas Arthur
Editeur : La Plume et le Parchemin
Parution : 2014
Pages : 329

RESUME :

En quête d'Éternité, l'Homme crée le Sérum qui lui confère le pouvoir d'accéder à un nouveau stade de son Évolution. L'essor des Greatans, humains aux pouvoirs surnaturels, fait de l'Homme, l'égal des Dieux… Pourtant, dans ce monde où des mutants côtoient des médiums, des sorciers et d'autres créatures aux obscurs desseins, l'humanité est loin d'être l'espèce dominante.

Il y a le Demgel, celui qui ne connait aucune frontière…

CHRONIQUE :
(11 Novembre 2015)

Tout d'abord, je tiens à remercier les Editions La Plume et Le Parchemin pour ce service presse.

Cette histoire commence par un prologue fort sympathique, qui nous explique comment l'humanité en fut arrivée là où elle en était au moment des faits. Comment fut créé le sérum, qui, au cours des générations, modifia profondément la nature humaine, jusqu'à donner à ces derniers des facultés hors du commun comme la magie. Mais ce prologue nous prévient aussi. Malgré ses envies de grandeur, l'être humain n'est toujours pas au summum de la création...

"Comme depuis toujours, les découvertes de l'homme sont à l'origine des grands bouleversements dans son histoire. L'homme a décodé le génome humain et il ne poursuit sans relâche qu'un seul but : prolonger sa vie. L'homme est en quête d'éternité, depuis toujours. Sa condition de mortel le bride et le contraint. Repousser ses limites, vaincre la mort, voilà ce que désire l'homme depuis toujours."

Et c'est ainsi que suite à un rituel qui tourna mal, le Demgel apparut sur Terre. Lié par un pacte de sang à Shalimar et à son fils Liam, il se verra confier pour mission par le diable de collecter les âmes impures, destinées à terme à l'enfer.
Mais cette histoire ne s'arrête pas là, car il n'est pas tout à fait anodin que ce soit le Demgel qui apparaisse à Shalimar. Commencera alors pour la jeune femme un grand questionnement sur sa vie. A-t-elle déjà eu affaire à ce démon un jour ? Et surtout : comment faire pour le renvoyer là d'où il vient ?

Côté écriture, elle est agréable bien que les dialogues m'aient paru un peu maladroits, pas assez naturels surtout.

Nous faisons donc connaissance dans cette histoire avec Shalimar, qui m'a laissée de marbre (sincèrement au début, on a juste envie de dire : mais quelle idiote !), et avec Liam, qui lui, est très attachant. La candeur du garçon aura tôt fait d'attendrir le cœur démoniaque du Demgel.
Le Demgel est aussi un personnage touchant. Sa personnalité complexe lui a valu ce nom, que j'avais deviné avant lecture comme étant le mixte entre "demon" et "angel". Je me suis attachée à son personnage dès le début. Voilà un personnage très intéressant qui laisse de drôles de sentiments !

Il faut tout de même noter que l'histoire est un peu naïve et parfois, cela la rend peu crédible. Explication par un exemple : Le Demgel va sauver une jeune femme, mais en mode démon : déchiquetage à tout va, carnage et repas d'âmes... Ladite jeune femme est très reconnaissante au Demgel de lui avoir sauvé la vie. Cela je peux le comprendre... Mais de là à en tomber amoureuse dans la minute et coucher avec... Je trouve ça peu crédible et vraiment trop facile.

Pour le reste, d'excellentes idées sont exploitées ici, bien que tout aille un peu trop rapidement (un texte un peu plus long n'aurait pas nui, bien au contraire). Je ne peux vous expliquer ce qui me chiffonnait dans la lecture sans vous spoiler, mais certains faits arrivaient trop vite.

J'ai en revanche adoré suivre l'évolution du Demgel dans ce livre, où amour et haine ne sont séparés que par un mince fil, une frontière floue parfois difficile à distinguer. Autre point extrêmement positif, le fait que l'on sorte du cliché "bon" vs "méchant". Ici les personnalités sont fortement nuancées. Shalimar l'humaine a souvent des réactions hyper blessantes et salement égoïstes, alors que le Démon peut se montrer d'une prévenance exquise et très protecteur... A nous donc d'apprendre à connaître chacun des protagonistes et de s'affranchir des clichés.

Et parmi les humains, certains aimeront Hatred (c'est ainsi que se nomme le Demgel), d'autres le haïront et chercheront sa destruction. Mais la bataille ne s'arrêtera pas entre le Démon et d'autres entités, elle se fera aussi au sein de la personnalité d'Hatred. La paix et le pardon nécessitent parfois une véritable guerre contre soi-même.

En résumé, malgré quelques défauts je fus très intriguée par cette lecture fort originale, qui nous emmène en terre inconnue. Un roman où la noirceur domine mais où l'amour ne traîne jamais loin derrière...

Trailer :