Enclave, Tome 2.

Auteur : Ann Aguirre
Editeur : Hachette, collection Black Moon
Parution : Août 2013
Pages 360

RESUME :

La vie de Trèfle a bien changé. Dans l'enclave, elle était une chasseuse, forte et combattive, indispensable à la survie de la communauté. Pourtant, à Salvation où elle s'est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n'est plus qu'un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n'aime pas aller à l'école. Et pour ne rien arranger, Del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours. Les Monstres ne sont pas loin. Et ils sont de plus en plus intelligents. Ils observent. Ils attendent. Ils ont un plan. Le combat approche. Bientôt, Trèfle va retrouver une raison de vivre.

CHRONIQUE :

Force est d'avouer que ce tome deux m'a plu, même si, comme pour son aîné, je suis loin du coup de coeur.

Veinard a amené Del, Bandit, Tegan et Trèfle à Salvation. C'est là que nous retrouvons nos personnages, avec une Trèfle complètement désappointée par sa nouvelle vie. En effet, à Salvation, on ne la considère pas comme une adulte. Ni comme une chasseuse. Elle doit aller à l'école et apprendre à coudre. Ce sentiment de ne servir à rien l'oppresse, heureusement, Bandit est toujours d'attaque pour s'entraîner et garder la forme. Quant à Del, au grand désarroi de Trèfle, il s'éloigne inexorablement d'elle.

L'été arrivant, les jardiniers vont devoir sortir des murs de la ville afin de s'occuper des champs. c'est la seule période de l'année où des patrouilles sont organisées, et celles-ci trouvent peu de volontaires pour y aller. Trèfle va alors profiter de ce moment pour prouver qu'elle peut intégrer une patrouille. Grâce à son habileté au combat, elle gagne sa place, ainsi que celle de Del et Bandit, comme protecteurs des jardiniers. Mais tout le monde ne voit pas d'un bon oeil son "émancipation", notamment beaucoup de femmes du village pour qui Trèfle n'est pas à sa place.

Mais malgré l'assurance des villageois, le danger rôde toujours. Les mutants sont là, de plus en plus nombreux. De plus en plus intelligents. Et ils ne sont pas décidés à laisser Salvation tranquille. Bien malgré elle, la vie de Trèfle va reprendre toute son importance...

"Je m'attendais à affronter une poignée de Monstres, mais ce fut un véritable troupeau qui jaillit de la forêt. Ils surgirent à une vitesse incroyable, excités par le festin que nous représentions. Leurs crânes déformés, leur peau jaunie et leurs lésions sanglantes ne m'avaient pas manqué."

Ici, l'action démarre relativement rapidement, mais s'essouffle malheureusement en milieu de roman pour laisser place à la vie de Trèfle et ses déboires amoureux. De grandes longueurs sans trop d'intérêt à mon sens. Grand dommage, puisque la fin nous offre de nouveau son lot de rebondissements, et l'envie, malgré tout, de connaître le troisième tome.

Trèfle est à la fois pénible et attendrissante. Logée par les Oaks, elle va apprendre peu à peu ce que c'est que d'avoir une vraie famille, ce que c'est que de donner et recevoir de l'amour. En revanche elle est toujours aussi sûre d'elle, ce qui la rend un peu imbue de sa personne par moments, chose que j'ai trouvée très irritante. En revanche, on ne peut lui reprocher son courage et son tempérament de feu.

"Je n'étais peut-être pas "normale" mais je savais qu'il aurait été malpoli de me jeter sur elle ou de lui arracher les cheveux. Dommage. Je l'aurais fait avec plaisir."

Del, quant à lui, subit beaucoup de choses dans ce tome, qui auront énormément d'impact sur son mental. Reste à savoir si son amour pour Trèfle va survivre à toutes ses épreuves.

A noter que la partie annexe qui consiste à nous montrer la vie quotidienne de Salvation n'est pas déplaisante. Trèfle ne sait absolument pas ce qu'est de vivre en société, et beaucoup de choses la surprennent. Beaucoup de mots lui sont inconnus... La voir évoluer au sein de ce nouveau monde est agréable, d'autant que cela est expliqué avec brio par l'auteur.

Une dystopie plaisante, qui se lit vite et bien. Un monde pas vraiment original avec une ou deux scènes légèrement plaggiées sur The Walking Dead...
Une bonne lecture, mais sans plus.

Trailer tome 1 :