Fille des cauchemars, tome 1 : Anna.

Auteur : Kendare Blake
Editeur : Hachette, collection Black Moon
Parution : Novembre 2014
Pages : 336

RESUME :

Il s'appelle Thésée Cassio Lowood.
Eterminer les fantômes, c'est sa mission.
Elle s'appelle Anna Korlov, "Anna à la robe de sang".

Il traque, chasse, tue, sans remords.
Elle extermine sans pitié ceux qui osent l'approcher.

Pour lui, elle est une déesse de la mort ;
pour elle, il n'est qu'une proie comme les autres.
Pourtant, elle a décidé d'épargner sa vie...

CHRONIQUE :
(09 Mars 2015)

"Cheveux gominés, blouson de cuir élimé, jean roulé à la cheville... Le garçon qui s'apprête à monter dans ma voiture a l'air tout droit sorti d'une scène de Grease. Rien ne manque, de la démarche chaloupée au Zippo qu'il s'amuse à dégainer toutes les trente secondes. Plus caricatural, tu meurs. Ca tombe, ce type va mourir ce soir pour la seconde fois."

Attention coup de cœur! Particulièrement friande des histoire des fantômes, j'ai trouvé mon bonheur avec ce livre. Il y a tous les ingrédients que j'aime : des revenants repoussants et extrêmement bien détaillés, des scènes d'action, des surprises, des personnages forts et attachants, de la magie...

"J'agis dans l'ombre. Dans le secret le plus absolu, je tue ceux qui auraient toujours dû rester morts."

Thésée Cassio Lowood, 17 ans est chasseur de fantômes, comme son père avant lui. Son père qui mourut assassiné lorsque Cas n'était encore qu'un enfant. C'est par envie de vengeance que l'enfant prit l'athamé de son père ainsi que sa vocation. Chassant les fantômes à travers les États-Unis et le Canada, Cas, accompagné de sa mère, déménage beaucoup, alliant une vie de lycéen avec la chasse.
Après une traque plutôt classique sur un mort auto-stoppeur qui avait une certaine tendance à pousser les conducteurs par dessus la rambarde d'un pont, Cas et sa mère prennent la route de Thunder Bay, Canada, afin de faire face au cas le plus violent qu'il n'ait jamais connu. Ce début a l'immense mérite de nous plonger directement au cœur de l'action, et avec brio ! Je fus tout de suite charmée.

Anna à la robe de sang. Anna, assassinée à seulement 16 ans avec beaucoup de violence. Anna qui a semé pas moins de 20 cadavres depuis 50 ans. Pas de doute, le fantôme est puissant. Puissant et aussi étrange comme l'apprendra Cassio lorsque la fantôme décidera de lui épargner la vie. Cas va alors enquêter sur cette furie trop forte pour lui, trouver comment la détruire. Mais Anna est-elle réellement le monstre qu'elle paraît ?

La plume de l'auteure est simplement addictive ! Dynamique et visuelle, je m'imaginais les scènes de combat un peu à la supernatural. J'entendais les gouttes de sang tomber avec un ploc ploc visqueux sur le parquet de la vieille baraque. Je voyais le tissu gorgé de sang, alourdi par le poids du fluide...
Il se passe toujours quelque chose, nous n'avons jamais le temps de nous ennuyer, malgré un léger ralentissement en milieu de livre, quand Cas se remet en question, que ses sentiments évoluent.

"C'est quand même marrant, les fantômes. Même si de votre vivant vous étiez tout ce qu'il y a de plus normal, il suffit que vous mouriez dans des circonstances violentes pour devenir un putain de cinglé monomaniaque. Vous passerez l'éternité à faire une fixette sur ces deux secondes où tout a basculé, et qui vous ont enfermé à jamais dans un cercle vicieux de colère et de vengeance. Une seule chose vous obsède : le couteau qui vous a égorgé, la main qui vous a étranglé ; et vous n'avez qu'une envie, c'est de montrer ce que ça fait à ceux qui osent être encore en vie. L'avantage dans tout ça, c'est qu'un fantôme est prévisible. Encore faut-il connaître son histoire."

Les personnages sont un vrai délice. Anna est puissante et mystérieuse à la fois. On meurt d'envie de connaître la tragédie qui fut sienne. Malgré son statut de revenant tueuse en série, on se surprend à s'attacher peu à peu à elle, grâce à des détails distillés avec subtilité par Kendare Blake.
Cas, quant à lui, a tout pour être attachant, un peu à la manière des frères Winchester (oui je suis désolée, Supernatural reste dans mon cœur comme une référence...). Il a perdu son père, vit comme un nomade à travers le pays afin de traquer ses proies. Sa seule compagnie est celle de sa mère, sorcière blanche, qu'il essaie de protéger au maximum. Ses constants déplacements font qu'il ne veut s'attacher à personne pour ne pas souffrir ni faire souffrir. Bref on sent le cœur en or et torturé sous la carapace d'acier. Il n'est pas difficile de l'aimer dès les premières secondes.

L'auteure développe aussi les autres personnages. Notamment Thomas et Carmel qui envahiront malgré eux la vie de Cas... Et si un peu de compagnie, pour une fois dans sa vie, lui faisait du bien ? Thomas a un caractère timide et introverti, pour autant, lorsque l'on gratte sous le vernis, on rencontre un garçon formidable, sorcier en devenir, intelligent et attentionné. Le genre de personne qui gagne à être connu. Carmel, quant à elle, est la fille populaire. Mais elle aussi joue un rôle, et sous le maquillage se cache une fille sympathique et intelligente, pleine de ressources et qui n'a pas froid aux yeux. J'ai vraiment apprécié tous ces personnages à la psychologie travaillée.

"Alors ça c'est la meilleure. Un fantôme en pleine crise de scepticisme. La fille est revenue d'entre les morts pour hanter une maison, et elle est en train de nier l'existence d'un monde paranormal. Je suis scié."

L'auteure écrit à la première personne, au présent, et nous sommes constamment en face à face avec les pensées de Thésée. Cette façon d'écrire est très immersive. Et nous voyons le garçon essayer, tant bien que mal, concilier vie scolaire et chasse aux fantômes. Car une vie scolaire est la condition sine qua non imposée par sa mère pour avoir le droit de chasser... Pas toujours facile d'être un lycéen ! Force est d'avouer que la taxinomie des céphalopodes..... Cas s'en fiche royalement quand les gens meurent autour de lui !

L'intrigue est réellement développée et ne s'arrête pas à une simple chasse. La sorcellerie est de mise ici, le doute s'instille dans les pensées, les gens ne sont pas tous fiables... Bref l'histoire est fouillée et solide. Réfléchie.

Mystères, fantômes et sorcellerie, un combo gagnant pour moi ! L'ambiance est excellemment rendue et peut-être ne pourrez-vous pas vous empêcher de sursauter au moindre craquement dans votre chez vous !

NB : un gros plus pour cette couverture que je trouve tout bonnement sublime ! Et tout à fait dans le ton du roman. J'adore.

Trailer :

Lire un extrait :