La cité des anciens, tome 1 : Dragons et Serpents.

Auteur : Robin Hobb
Première publication : 2010
Editeurs : Pygmalion, France Loisirs, J'ai Lu
Pages 372

RESUME :

Dans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons, sous la supervision de la dragonne Tintaglia, pour en émerger, transformés à leur tour en dragons, et assurer la pérennité de leur race. Mais, trop vieux, trop affaiblis, ils ne donnent que des créatures difformes, inachevées, incapables de survivre seules sans l'aide des humains, qu'ils mettent tant à contribution pour les nourrir que les Marchands du Désert des Pluies décident de s'en débarrasser...
Autour d'eux gravitent Thymara, jeune fille aux mains et aux pieds griffus et palmés, que ses parents n'auraient jamais dû laisser vivre et Alise, tiraillée entre un époux qui la délaisse et la méprise, et sa passion des dragons.

CHRONIQUE :

Ma note : 3.5 / 5

Retour dans le monde de Robin Hobb avec une aventure qui peut faire suite aux "aventuriers de la mer". On retrouve d'ailleurs les vivenefs, dont Parangon, et ses capitaines : Althéa et son mari (qui font une apparition dans un chapitre).

Le thème principal du livre est centré sur les dragons. Les dragons ont presque disparus de la surface du monde. La dernière connue, Tintaglia, va alors escorter les serpents géants à travers le Désert des pluies pour les amener à l'ancienne cité de Cassaric. Là les serpents essaieront de s'encoconner pour effectuer leur transformation et ressortir sous leur forme de dragons. Malheureusement, les serpents sont arrivés trop vieux, trop fatigués au site de cocons, lors d'une saison peu propice à leur développement, et beaucoup vont mourir en route ou n'arriveront pas à effectuer leur mutation.

C'est donc seulement une quinzaine de survivants qui vont "éclore", survivants malformés et incapables de voler... Tintaglia les abandonne. Les dragons vont grandir sur cette plage de Cassaric, dépendants des hommes pour se nourrir, ceux-ci n'abandonnant pas la tâche de peur de servir à leur tour... de nourriture.

Mais au bout de quatre ans, les hommes en auront assez et voudront escorter les dragons ailleurs (je vous laisse découvrir où et comment), afin, soyons clairs, de s'en débarrasser.

C'est sur cette trame que se déroule toute l'histoire, que vont évoluer les personnages.

D'abord Thymara, habitante du désert des pluies, qui en porte les stigmates et qui vit auprès des dragons, dans les arbres comme tout habitant du Désert. Oui mais voilà Thymara n'aurait jamais du avoir le droit de vivre selon les critères de son peuple, fait qui influencera ses décisions.

Ensuite vous suivrez Alise, qui habite bien loin de là, mais qui a toujours eu une passion dévorante pour les dragons, passion d'autant plus alimentée qu'elle est délaissée par son mari.

Enfin vous ferez une brève rencontre avec Leftrin, propriétaire de la vivenef Malta, qui va découvrir du "bois de dragon".

Comme d'habitude avec Robin Hobb, l'histoire est complexe et met en jeu plusieurs groupes de personnages. L'action n'est pas toujours prépondérante et le livre traîne parfois un peu en longueur, mais c'est l'univers de Robin Hobb : il faut s'en imprégner.

Le seul souci ici, c'est que c'est seulement arrivé à la fin du tome qu'on a vraiment l'impression que les choses importantes vont arriver... On est donc un peu frustrés qu'il se termine si tôt et c'est avec impatience que je vais attendre d'avoir le temps de lire le tome 2 pour connaître la suite, car l'histoire est passionnante, riche, et on ne demande qu'à suivre les personnages et les dragons et en apprendre plus sur chacun d'eux.

Ce que je reproche le plus à ce livre est que le tome 1 est coupé un peu trop tôt à mon goût

Amateurs de Robin Hobb, ou ceux qui veulent la découvrir, voilà une lecture que je vous conseille, qui sera à la hauteur de vos esperances dans son monde génial!