Le roman d'un non-mort.

Auteur : Arthur Ténor
Editeur : Scrinéo
Parution : Janvier 2015
Pages : 320

RESUME :

Il aurait dû mourir sur le champ de bataille à Verdun en 1916, mais en 2016 il sera toujours de ce monde, avec la même apparence de jeune homme de 17 ans. Gabriel Lambertini n'est pas un vampire, encore moins un monstre du genre lycanthrope. Il est un être humain de chair et de sang, dont le destin est figé entre la vie et la mort, et l'âme perpétuellement assoiffée d'amour. Gabriel est un non-mort qui n'aspire qu'à une chose… vivre… ou mourir !

L'heure du choix approche.

CHRONIQUE :
(23 Mars 2015)

Le "roman d'un non-mort" nous vient droit d'une maison d'édition de qualité : Scrinéo. Je tiens déjà à noter la qualité de l'objet livre, la couverture est magnifique, le papier de qualité...

La quatrième me tentait énormément. Cette notion de non-mort est vraiment originale et alléchante. Elle permet de flirter avec le surnaturel tout en sortant des sentiers battus.

Gabriel a 17 ans. Nous sommes en 1916 et le jeune garçon a menti sur son âge afin de rejoindre les rangs des alliés et aussi son frère, déjà sur le front. Mais l'adolescent, qui ne pouvait imaginer un seul instant le niveau d'horreur de la guerre, se retrouve dans une situation critique.

"_ Dix-sept ans, bredouilla-t-il.
_ Oui, et alors ?
_ Dix-sept ans, c'est trop jeune pour mourir, tu ne crois pas ?
_ Et trente-sept ? Et soixante-dix-sept ! C'est toujours trop tôt. Allez, ne crains rien. Je suis sûr que toi, t'as une bonne étoile qui veille sur toi. C'est pas ton jour, je le sais."

Alors, chose rarissime s'il en est, un choix lui sera proposé : celui de vivre et affronter les conséquences de la vie, ou celui de devenir un non-mort. Et d'en affronter les conséquences aussi...
Car voilà, Gabriel s'en apercevra en vivant sa vie de non-mort, sa nouvelle nature lui apporte une prédisposition particulière. En plus de la solitude...
Le jeune homme vivra alors une centaine d'années, bien remplies mais aussi bien vides... Vides d'amis et de famille...
2016. Après un séjour aux États-Unis, Gabriel rentre dans sa patrie natale : la France. Afin de couper court à sa solitude, il décide, une fois encore, de retourner au lycée. Être entouré de camarades lui procure réconfort et énergie, bien qu'il reste sans cesse conscient de ne pouvoir trop s'attacher aux gens. Pourtant, certaines rencontres auront le don d'ébranler ses certitudes.

Mais le côté vraiment intéressant de l'histoire arrivera avec la mort inexpliquée de camarades de classe. Afin de prouver son innocence, Gabriel devra, pour la première fois en 100 ans, découvrir une part de lui-même, partager certains secrets. Car visiblement quelqu'un lui en veut et lui tend un piège. A moins que ce ne soit la part obscure de sa personnalité de non-mort qui ne décide de certaines de ses actions à sa place...
Comment prouver votre innocence si même vous, n'en êtes pas convaincu ?

J'ai passé un excellent moment en compagnie de Gabriel, Cassandra et Antoine, le flic à moto.
D'une manière générale, l'on s'attache aisément aux différents personnages, notamment à Gabriel, pour qui l'on se surprend à trouver des excuses. Cassandra aussi est un personnage intéressant. Intelligente et loyale, elle a tout de même le don de prendre les mauvaises décisions... D'ailleurs, parfois, sa façon de réagir manque de crédibilité. Ses réactions sont "trop faciles". Idem pour notre flic qui accepte beaucoup de choses sans broncher. Je ne pense pas que beaucoup de policiers laissent entrer des gens inconnus et suspects dans une morgue avec autant de facilité...

"Non, en vérité, ce qui lui faisait regretter ce retour aux sources était la présence entêtante, polluante même, de cette fille aux yeux noisettes. Elle était devenue son obsession, une présence mentale permanente qui lui pompait littéralement le peu d'apaisement que lui apportait sa cour d'admirateurs."

En bref, il s'agit ici du point faible de ce livre : le caractère peu crédible de certaines réactions des personnages. Ils tombent vite dans l'acceptation et la confiance aveugle. Évidemment cela rend service et facilite le roman, mais manque franchement de réalisme.

Ceci mis à part, j'ai passé un excellent moment. Ce livre s'avale avec plaisir. J'échafaudais des hypothèses sur le coupable, mais l'auteur aime à nous brouiller les pistes et à nous faire douter.
Quant à la plume, je la trouve particulièrement belle et fluide. Elle est réellement agréable à lire et apporte de l'élégance à ce récit, et notamment au personnage de Gabriel, qui aime à se présenter sous son meilleur jour.

En résumé, voici une histoire originale, qui en a encore visiblement sous le coude pour la suite. Elle nous fait passer un excellent moment de lecture, au cours d'une enquête avec des personnages atypiques. Un non-mort, des humains et des spectres, voilà un combo qui marche ici.

" _ La Mort ne pactise pas. Elle est incorruptible, indifférente, amorale. Elle accomplit seulement son ordre et rien d'autre. Pourtant, vous concernant, une exception doit être faite.
_ Une exception ? Je ne comprends pas.
_ Je dois vous laisser le choix de suspendre, ou non, l'ordre naturel des choses."

Lire un extrait :