L'élite, tome 2 : Sous surveillance.

Auteur : Joelle Charbonneau
Editeur : Milan éditions Macadam
Parution : Février 2015
Pages : 352

RESUME :

Avant.

Avant, Cia menait une vie simple auprès des siens.

Et puis, il y a eu le test.
Cia l'a réussi.
Elle est entrée à l'université,
prête à appartenir à l'Elite.

Mais elle sait. Elle sait que beaucoup sont morts, que le gouvernement condamne les plus faibles.

Maintenant, Cia doit faire un choix.
Le bon.

CHRONIQUE :
(04 Mars 2015)

"Autrefois, j'aimais les examens. J'avais besoin de prouver que j'avais travaillé dur et que j'étais intelligente. Aujourd'hui, j'ai peur. Mes camarades s'inquiètent de leur avenir ; moi, j'ai peur de mourir."

Cia est entrée à l'université. L'horreur de la découverte de son enregistrement laisse doucement place à la perplexité... Certes le transcommunicateur est là pour lui rappeler les faits, mais les jours qui s'écoulent si normaux au sein de l'université lui font paraître la menace presque irréelle. Elle ne peut croire à la cruauté dont auraient fait preuve ses amis et professeurs. Pourtant, elle décide de rester vigilante.

"Même si les accusations du transcommunicateur m'incitent à garder mes distances, je n'arrive pas à croire que derrière ce sourire éclatant et chaleureux se cache une personne qui aurait tenté de nous tuer Tomas et moi. C'est pourtant ce que l'enregistrement affirme.
Et c'est la raison pour laquelle je le garde dans le cercle de mes proches.
J'ai besoin de savoir.
Pour Will, pour Tomas et pour tout le reste."

Et bien lui en prendra car un certain événement qu'elle n'aurait pas du découvrir lui font un brusque retour à la réalité. Maintenant elle sait : elle doit se méfier. De tout. De tous. D'autant qu'apparemment son cas est surveillé de près par le professeur Barnes lui-même.

J'adore toujours autant cette ambiance créée par l'auteure. Si dans le tome 1 les questions se basaient sur la confiance et la survie, le tome 2 s'appuie plutôt sur le doute, la réflexion et la prise de bonnes décisions. Qui croire, mais aussi que croire... Une fois encore, aucun acte ne doit être décidé à la légère et il est primordial de se demander ce que les professeurs attendent comme réponses... De comprendre ce que l'on cherche à lui enseigner. Durant tout le livre plane cette ambiance de stress, parfois presque de paranoïa bien que le mot soit légèrement excessif. Nous rencontrons de nouveaux personnages passionnants et là aussi, devons décider avec Cia à qui accorder notre confiance. Un simple faux pas peut mener à une mort certaine... Bref une tension palpable règne en maître durant toute la lecture.

Ce tome offre lui aussi plein d'action, de surprises et de rebondissements. Une fois encore, on n'a jamais le temps de s'ennuyer et les pages se tournent à une vitesse incroyable. Mais une fois encore je ne peux vous en révéler de trop... Certains trouveront certainement quelques similitudes avec le tome 1 et le reprocherons à ce roman. Personnellement, cela ne m'a pas dérangée, au contraire, j'ai une fois de plus été happée par les différentes "aventures" traversées, les missions confiées... et cette ambiance anxiogène.

Niveau personnages, j'ai toujours un immense coup de cœur pour Cia, qui fait tourner ses méninges plus que jamais mais qui n'hésite pas à agir et prendre des décisions quand il le faut. Toujours intelligente, réfléchie et le cœur sur la main, elle tient à ses valeurs malgré tout et ce grâce à sa grande force de caractère. Tandis que durant le test sa vie était en danger par nécessité, elle subissait cet état de fait, ici, à certains moments, ce sera par décision de sa part que sa vie ne tiendra qu'à un fil.

"Le test a mis ma vie en danger. Même si je ne me rappelle pas tout, je sais que j'ai connu la peur. J'ai survécu. Je devrais être capable de survivre encore. Mais cette fois, c'est différent.
Durant le Test, je n'avais pas le choix. La nuit dernière, je suis allée moi-même au-devant du danger.
Je pensais avoir accepté l'idée de risquer ma vie.
Mais c'est faux.
Je veux vivre."

D'autres personnages apparaissent, comme Ian, qui reste mystérieux dans le sens où l'on ne sait pas vraiment de quel côté il se trouve, mais qui est sympathique et intelligent. Un personnage qui apporte un plus au roman. Enzo aussi avec son côté mystérieux, ainsi que Raffe que j'ai beaucoup apprécié pour ses valeurs (mais peut-être ai-je eu tord ?). Car en effet, de nouveaux personnages arrivent : les habitant de la capitale sont exemptés de Test et sont pris à l'université sur... dossier. De quoi créer de fortes inégalités sur le mode de sélection non ? Mais vous ne serez pas au bout de vos surprises, croyez-moi.

La fin m'a scotchée sur place : je m'attendais à tout sauf à cela ! Je pense savoir quelles seront les grandes lignes du tome 3 et je n'ai qu'une hâte : le dévorer.

Ce deuxième tome est pour moi à la hauteur du premier et cette saga est vraiment un coup de cœur pour moi, d'autant qu'aucune des décisions de l'auteure ne m'a pour l'instant chagrinée. Malgré toutes les atrocités qu'elle nous rapporte !

Bref une saga que je recommande encore et encore aux amateurs de Dystopie.