L'Enfant de la Lune, Tome 1 : Amnésia.

Auteur : Lia Rose
Editeur : Epta Publishing
Parution : Décembre 2018
Pages : 216


RESUME :

  

  

  

  

  

  

 

Iris connaît le monde dans lequel elle vit. D’ailleurs, Paris et elle ont un point commun d’anthologie : ils sont tous deux en reconstruction. L’un victime d’une guerre qui a scindé le peuple en deux : les Conservateurs et les Enfants de l’Hécatombe. L’autre rescapée d’un grave accident qui a effacé son passé comme un ouragan dévasterait un port de plaisance. Que lui reste-t-il aujourd’hui si ce n’est un pendentif et une adorable famille adoptive ? Cet étrange rêve qui la hante chaque nuit ? Ce garçon qu’elle croit fantasmer ? Ces visions inquiétantes qui la rapprochent insidieusement de la démence ? Ou peut-être une quête identitaire sans précédent qui va la porter vers une aventure incroyable…
Si Iris n’était pas une étudiante ordinaire ?
Si le monde recélait bien plus de secrets que ce qu’il laisse paraître ?
Si son destin la guidait bien plus loin, bien plus haut, dans les traînées de lumière ambrée laissées par la Lune et le Soleil… ?
De cauchemar à réalité, entre amour et haine, il vaut mieux se montrer prudent et parfois, devenir ce que l’on a toujours redouté, car le véritable ennemi ne réside jamais là où on l’avait attendu…

CHRONIQUE :


(05 Janvier 2019)
 
Amnésia est le premier tome d’une nouvelle série de chez Epta Publishing, et le deuxième livre que j’ai eu la chance de découvrir chez eux.

Lia Rose nous emmène dans un Paris en reconstruction, un Paris d’après un cataclysme appelé Hécatombe. Cet univers original met en place deux catégories de survivants. Ceux vivants dans les extérieurs, attachés à un retour à la nature, et un autre groupe, vivant dans les anciennes villes, utilisant encore les technologies d’avant Hécatombe.

Nous allons ici suivre Iris, une jeune étudiante adoptée 2 à 3 ans auparavant, suite à un étrange accident qui la laissa amnésique. Qu’à cela ne tienne, la jeune femme poursuit sa vie et ses études aux côtés de son frère Roméo, lui aussi adopté.

Jusqu’à ce qu’un jour sa route croise celle de Félix, qui affirme l’avoir connue peu de temps avant son accident. Qui affirme savoir ce qu’il lui est arrivé. Qui affirme qu’Iris n’est pas vraiment humaine...

Cette rencontre va bouleverser le quotidien tranquille de l'étudiante, qui va se trouver embarquée dans une véritable quête de la vérité.

Cette quête est loin d’être terminée à la fin de ce premier opus, et pour être honnête, j’ai hâte de connaître la suite. Ce livre est construit en grosse partie sur une recherche des origines d’Iris, et un apprentissage de l’histoire selon un autre point de vue que celui des livres scolaires. Ce fut très intéressant, même si, évidemment, on ne peut pas vraiment dire que cette partie regorgeait d’action pure et de retournements. Mais de révélations, en revanche, si. Puis la dernière partie décolle, et Iris commence réellement à avoir des ennuis, ce qui nous plonge dans un passage beaucoup plus actif.

Une chose que j’ai adorée ici est le folklore, l’histoire créée par l’autrice. Non seulement elle est bien racontée, intéressante, les informations nous sont données avec parcimonie et régularité, sans lourdeur, mais surtout, surtout (!) quelle imagination !

Je suis simplement bluffée et charmée par ce que nous propose Lia Rose. Je préfère vous laisser découvrir, mais l’on y parle Alva et Defensor. On y parle divinités et création du monde, on y parle de l’amour de la lune et du soleil.... C’est riche, profond, travaillé, sans lacune, et en plus c’est extrêmement poétique. Magique. J’ai vraiment été happée par cette originalité et ces histoires belles et charmantes, cruelles aussi parfois, avec des conclusions difficiles pour nos jeunes héros.

Du côté de l’écriture, elle est très jolie avec quelques maladresses de début d’écriture. J’avais l’impression que l’auteur voulait tellement en faire que parfois cela devenait trop. Des mots que l’on utilise plus vraiment de nos jours, ce genre de choses... mais honnêtement rien qui ne vienne gâcher la lecture. Juste quelques longueurs parfois (rares et courtes) dues au manque de dynamisme de par la construction du récit (quête de vérité, donc recherches etc.…).

Les personnages sont sympathiques mais dans l’ensemble typiques du genre donc peut-être un peu linéaires pour moi. Ils ne sont pas réellement tous travaillés, donc je dirais qu’ils ne sont pas forcément le point fort du récit, du moins pour le moment. Pour moi, le point fort est réellement l’univers, qui je le répète, est bluffant.

L’auteur a pris notre Terre, nos mythes, a tout travaillé à sa sauce, a créé une Hécatombe, a réécrit des mythes, importé des « créatures », avec leurs particularités, leurs forces, leurs faiblesses, leurs malédictions, leurs prophéties.... Le potentiel de cette histoire est incroyable et exploité et je suis impatiente de découvrir la suite !