L'épreuve, Tome 2 : La terre brûlée.

Auteur : James Dashner
Editeur : Pocket Jeunesse : PKJ
Parution : Août 2013
Pages : 416

RESUME :

ET SI LA VIE ÉTAIT PIRE HORS DU LABYRINTHE ?
Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour ?

CHRONIQUE :

"_Ca va, vous deux ? finit par demander Minho.
Thomas grommela "Oui", et Newt répondit:
_J'ai l'impression d'être en enfer. J'ai toujours su que c'est là que tu finirais, Minho, mais pas moi !"


Après la fin extraordinaire du tome 1, j'avais hâte de découvrir la suite des épreuves imposées à nos ados. Alors que le tome 1 poussait les blocards à rechercher la liberté à tout prix, dans ce tome, la liberté leur est offerte. L'enjeu ici est tout simplement de survivre. Survivre sur La terre brûlée... Une liberté totale mais une terre ô combien dangereuse et inhospitalière...

En début de tome, les Créateurs promettent aux blocards une épreuve encore plus dure que le labyrinthe. Le lecteur s'attend donc a quelque chose de très dur et démentiel. Et en effet, le livre démarre sur les chapeaux de roues, avec des têtes qui tombent et des macchabées accrochés au plafond.
Malheureusement, la suite n'a pas réellement tenu ses promesses. Au final, je trouve l'épreuve moins dure à traverser, en tout cas moins bien rendue que celle du labyrinthe. On ne ressent pas la même angoisse pour le groupe, ni le même sentiment d'urgence. Je n'ai pas accroché à la totalité des idées développées par l'auteur, malgré beaucoup d'originalité. Attention, je ne dis pas que ce tome 2 est médiocre, loin de là, seulement il n'est pas réellement à la hauteur du précédent.

De fait, cela reste un très bon roman, qui se lit vite et bien, malgré un scénario un peu plus brouillon que dans le tome 1. Certains personnages apparaissent mais n'apportent pas réellement de cachet (tel Jorge). Le groupe B qui est censé jouer un rôle important se retrouve relégué à l'arrière plan. En revanche, les chapitres sont toujours courts et rythmés, dynamiques à souhait, et présentent tous ou presque des fins relançant l'action et le suspens. Une fois encore nous sommes directement plongés dans l'intrigue dès le début, sans temps morts, et pour ça, j'admire le talent de James Dashner! Les événements s'enchaînent et il est difficile de s'arrêter de lire.

Au final, un second tome qui sait renouveler l'histoire, plein d'action, un monde plus rude que le labyrinthe mais un scénario qui m'a semblé moins palpitant malgré sa grande originalité. Je lirai tout de même la suite très rapidement, pour avoir le dénouement de tout cette folie. Pour savoir qui est réellement le WICKED. que cherchent-ils...

"Thomas ferma les yeux et appuya sa tête contre le mur.
_Bah, tu l'as dit toi-même... il est en vie, non ? Et il lui reste encore des vêtements, ce qui veut dire qu'il n'est pas brûlé sur tout le corps. Il va s'en remettre.
_Ben voyons, railla Newt avec un rire sarcastique. Rappelle moi de ne jamais t'engager comme médecin personnel."