Les Els, Tome 1 et Tome 2.

Auteur : H Roy
Editeur : Editions J'ai Lu
Parution : T1 : janvier 2017  et  T2 : Juin 2018
Pages : T1 : 443  et  T2 : 508


RESUME :

  

  

  

  

  

  

 

 « Je cours. Plus vite que jamais. Mes pulsations cardiaques sont des percussions frénétiques qui rythment ma cavalcade. L’air me brûle les narines, m’enflamme la gorge. J’ai froid, j’ai peur, j’ignore où je vais. Fuir, c’est tout ce qui m’importe. »

Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille.

Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelque temps pourraient bien devenir réalité…

CHRONIQUE :


(16 Septembre 2019)
 

Tir groupé des deux tomes pour cette série puisque je les ai enchaînés. Du coup, ça donne tout de suite une idée sur le fait que j’ai été embarquée dans l’histoire et voulais savoir la suit. Et puis, il faut l’avouer, l’autrice nous abandonne sadiquement à la fin du premier opus. Ceci étant, même si le second tome offre une vraie fin, je trouve qu’il appelle quand même un peu à une suite. Je dis ça je dis rien, hein, mais je n’aurais rien contre le fait de remanger un peu des Els.

Malgré son côté pavé, c’est un roman qui se lit très bien grâce à la plume dynamique de H.Roy. Dynamique et fluide, ce qui fait que les mots coulent d’eux-mêmes, et de plus, l’on s’imagine assez facilement les scènes grâce à une troisième caractéristique de l’écriture : elle est visuelle.

Bref nous voilà plongés dans un roman fantastique young adult que j’ai trouvé très original grâce à un folklore totalement inédit ! Les Els sont des êtres créés de toutes pièces par l’autrice et il est extrêmement rafraîchissant de lire de la nouveauté.

Ajoutez à cela des personnages bien travaillés, bien qu’assez typiques du genre young adult. J’ai beaucoup aimé Connor, notre héroïne, catapultée à 16 ans dans un monde auquel elle ne connaît rien, mais qui va devoir faire des choix, des sacrifices et faire preuve de courage. Bon, elle avait parfois un petit côté agaçant à force de faire la girouette émotionnelle. Ne nous le cachons pas, la romance de ce young adult est très présente et offre un triangle amoureux. Pas ma partie préférée de l’histoire, heureusement le reste est assez développé pour faire oublier cette lacune.

J’ai aussi aimé la recherche dans le scénario. Les deux tomes se suivent et ne se ressemblent pas. Changement de pays, changement de vie, l’autrice apporte sans cesse de nouveaux décors et de nouvelles actions. Je ne développerai pas ici l’univers et les Els ainsi que les Prédateurs, mais c’est dans l’unique but de tout vous laisser découvrir car il y a un vrai travail sur l’univers et j’ai adoré !

Travail aussi sur les personnages que l’on voit évoluer au fil des deux tomes. Connor, comme je le disais, est une héroïne plaisante car elle est forte et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Juliette remporte le rôle de l’amie positive et pétillante. Sinon deux garçons gravitent dans l’univers de Connor : « M » qui m’a énervée plus d’une fois et Evann, qui, très mystérieux et ambigu dans son comportement au début du récit, a remporté haut la main le trophée du « personnage préféré ». Comme je le disais, ils répondent aux codes du genre certes, mais ils n’en sont pas moins attachants et suivre leurs aventures fut un réel plaisir.

Pour être honnête, je ne m’attendais pas à découvrir un roman aussi qualitatif. Même si la romance est très présente, elle sert bien le récit, et un danger permanent permet de ne pas trop s’étaler en longueur, malgré quelques lenteurs dues aux questions existentielles de Connor sur ses amours. Cela prend malheureusement une bonne part du deuxième tome, mais heureusement, Connor doit aussi commencer à s’entraîner, et nous permet donc de souffler un peu niveau guimauverie. Oui, elle a beau évoluer et être très impulsive sur certains points, elle peut être très gnangnan sur d’autres lol.

Une excellente découverte qui, même si elle répond à certains codes du genre, apporte énormément d’originalité et un folklore passionnant.