Les Insoumis, Tome 3 : Dénouement.

Auteur : Alexandra Bracken
Editeur : La Martinière Jeunesse Fiction
Parution : Mars 2015
Pages : 512

RESUME :

Depuis son évasion du camp de Thurmond, Ruby n'a qu'une idée en tête : libérer les camps dans lesquels sont enfermés les jeunes Psis. En rejoignant la Ligue des enfants, elle pensait que sa mission serait plus facile. Mais c'était avant que le gouvernement ne réduise leur QG en cendres…
Ruby, Liam, Cole et quelques survivants décident de se rendre au nord de la Californie, où la Ligue possède encore une base. Mais là-bas, des dissensions se font sentir au sein du groupe sur la conduite à adopter.
Comment libérer les camps sans faire de mal aux jeunes détenus ? Quelles sont les origines du virus qui a transformé les jeunes en Psi aux capacités aussi incroyables que dangereuses ?
Ruby est prête à tout pour trouver les réponses.

CHRONIQUE :
(07 août 2015)

Encore une belle petite brique pour ce troisième et dernier tome des Insoumis. Autant annoncer la couleur de suite : ce dénouement est une petite merveille ! La lecture m'a captivée du début à la fin et le dénouement m'a vraiment plu.

Une fois encore, Alexandra Bracken nous offre un récit riche en action et en rebondissements. Lorsque l'on voit tout ce qui se passe entre les premières et les dernières pages, c'est juste impressionnant ! Et, comme à son habitude, elle développe certains passages, mais laisse soin à notre imagination d'en développer d'autres. Cela est entre autres dû au fait que c'est Ruby qui parle. Donc quand les personnages vont agir sans elle, dans d'autres endroits, nous avons le droit à leur compte rendu mais à nous d'imaginer le principal. Ce qui lui permet aussi de "gagner du temps", car comme je vous dis, il se passe pléthore d'événements.

"[...]
_ On l'a , répondit Chubs en regardant Vida . Et on peut aussi expliquer pourquoi on n'a pas appelé .
Vida croisa les bras .
_ C'était un accident .
Chubs remonta ses lunettes sur son nez .
_ Ouais, bon, reprit-il, notre téléphone est accidentellement tombé par la vitre de la voiture et quelqu'un a accidentellement roulé dessus. Parce que cette personne s'était accidentellement fait repérer par des chasseurs de primes après avoir accidentellement utilisé son aptitude pour déplacer un pylône qu'elle avait accidentellement fait tomber sur la chaussée en faisant marche arrière .
_ Tu devrais la fermer parce que tu risques de prendre accidentellement mon poing en pleine figure !"

Les personnages ne sont toujours pas épargnés dans ce tome et certains d'entre eux vont prendre cher... Ce qui est parfois difficile à encaisser, pour nous petit lecteur attaché à nos jeunes que l'on suit depuis si longtemps. Parfois je me disais : non, ce n'est pas possible, c'est une feinte... Eh non ce n'était pas... Même Clancy en prend pour son grade, mais je n'ai pas réussir à compatir pour lui. Eh oui, c'est le genre de personnage qu'on adore détester.

Ruby m'a parfois énervée avec sa façon de s'auto-flageller, notamment vis à vis de Liam, ou sa façon de prendre constamment la défense de Cole au détriment parfois de ses autres amis. A part ces petits écarts de caractère, elle a vraiment évolué depuis le début. La jeune fille apeurée du camp de Thurmond est devenue une jeune femme forte mentalement et physiquement. Forcée de prendre de nombreuses décisions, parfois difficiles, elle reste humaine malgré tout et son tempérament est bien géré (elle est forte mais pas surhumaine non plus). Cependant, les cachotteries faites à Liam ne me paraissaient pas forcément subtiles, et la complicité qui les unissait dans le premier tome m'a tout de même manquée. Même si j'ai apprécié que Ruby devienne une héroïne capable d'agir de son propre chef, sans besoin constant de son ami à ses côtés.

"" Tu t'appelles Liam Stewart. Tu as dix-huit ans. T'es parents sont Harry et Grace Stewart. Ton frère s'appelle Cole et ta soeur s'appelait Claire. Tu étais dans un camp, Caledonia, mais tu t'es évadé. East River a brûlé. Tu es à Lodi parce que tu l'as décidé, pour rester avec Chubs, Zu et Ruby. Tu veux les protéger. Ne pars pas, même s'ils te disent de le faire . NE PARS PAS. Ruby peut effacer tes souvenirs, mais ce que tu ressens est la vérité. Tu l'aimes, tu l'aimes, tu l'aimes. "
C'était une note à lui même. Un lui même futur qui serait inévitablement victime de mon aptitude. C'était une antisèche. Une sécurité. Parce que ma parole ne suffisait pas. Je pouvais promettre cent fois de ne plus toucher son esprit , ça ne signifiait rien. Je l'avais fait. Nous ne nous faisions plus confiance."

Les aptitudes des jeunes sont toujours présentes, mais elles sont devenues, pour eux comme pour nous, une habitude, un élément qui va de soi. Sauf peut-être pour Ruby et Cole, dont les aptitudes plus rares et dangereuses leur font parfois un peu peur.
Certains autres personnages réservent bien des surprises, je pense notamment à notre petite Zu qui fait sa réapparition ici pour mon plus grand plaisir.

Lorsque je repense au début de cette saga, avec Ruby internée à Thurmond, et tout le chemin parcouru, tous les événements qui se sont produits, je ne peux que m'ébahir devant la richesse de cette trilogie. J'ai adoré du début à la fin, l'auteur sachant se renouveler à chaque tome, dans un scénario qui coule de source, avec, évidemment, un bon lot de surprises et de retournements de situation. Un vrai bonheur.

J'ai adoré avoir les révélations, les explications sur la maladie. Tellement crédible. Je ne vous dirai rien, mais la fin aussi était géniale et explosive et la résolution de tout cela m'a paru non seulement intéressante, mais bien pensée. La fin est légèrement ouverte ce qui fait que l'on ne connaît pas toutes les décisions de chacun (mais on les devine aisément) et le principal est dit et bien dit. Ceci étant, tout ne sera pas rose dans ce dénouement, malgré tout, c'est ce que je voulais lire, sans pour autant m'y attendre... Oui un peu compliqué mais je me comprends...

Les Insoumis, c'est réellement une excellente trilogie de dystopie. Aux couvertures dégueulasses certes, mais quand même. Alors je vous en prie, si vous n'avez pas encore entamé cette lecture, passez le cap de la couverture et foncez ! Il y a du lourd et du génial dans ces pages.

Trailer :

Lire un extrait :