Les Âmes Rouges, Tome 1 :

Auteur : A et S Kroze
Editeur : Editions Pocket Jeunesse
Parution : Octobre 2017
Pages : 400


RESUME :

Ellie Bielsky et son frère se réveillent sur la moquette d’une chambre d’hôtel, une affreuse morsure au bras et des traces de sang sur leurs vêtements… Que font-ils là ?

Il y a en vous la vie et la mort. Vous n’avez pas le choix.

Je m’appelle Ellie Bielsky. Mon petit frère Samy et moi avons été adoptés, et nous aimons nos parents plus que tout. Ils nous aiment aussi. Je n’en avais jamais douté jusqu’à aujourd’hui, quand notre mère nous a enfermés dehors avec ces créatures dévoreuses de chairs.

Je leur avais toujours fait confiance, je les avais toujours écoutés ; mais pas cette fois. Pas avant d’avoir découvert la vérité. 
   

CHRONIQUE :

( 8 Décembre 2017)
 
Ce livre m'a attirée dès sa sortie avec un résumé qui correspondait à mes attentes, et une couverture qui me branchait bien.

Je sais qu'il a obtenu des avis mitigés, notamment dus au nombre de fautes, mais il faut noter que ces avis sont tombés lorsque "Les Âmes Rouges" était publié par amazon. Il a intégralement été revu et corrigé par Pocket Jeunesse et offre donc une traduction irréprochable. Certes la plume reste simple et basique mais quoi de plus normal pour un young adult ?

En revanche il faut noter le côté original de ce roman. Ici, nous avons affaire à des créatures inédites, sorte de mélange de plusieurs autres. Je pense que cela peut dérouter certains lecteurs qui vont chercher à les identifier à du « connu », mais personnellement, j’ai beaucoup apprécié cette nouveauté. Un petit côté zombie, un autre côté parasite (voire Goa’uld). D’ailleurs, ces créatures sont ici appelées Helminthes, car nous avons en fait une sorte de ver parasite qui prend possession du corps, avec plusieurs stades d’évolution. Ce qui donne un humain quelque peu épris de sang…

L’histoire ne traîne pas en longueur, et nous rencontrons dès la première page, Samy et Ellie, 11 et 16 ans, enfermés dans une chambre d’hôtel, après que leur mère les ait laissés à la merci de ces Helminthes… Avec comme consignes principales de s’enfuir et… de ne pas boire de sang… Charmant programme il faut l’avouer.

"Où suis-je?
Un tiraillement envahit mon poignet à mesure que la circulation revient. ça brûle. J'ai le bras en sang. (...)
Sur le lit un petit garçon est allongé. Replié sur le ventre. je cesse de respirer, pose ma main sous sa gorge.
Rien
Non...
Je plaque ma main sur son torse
Rien
Non...non, NON! Samy!
Il ne bouge pas.
sa main est froide"            
                

Si le début est une alternance entre présent et flash-back, une fois que nous avons compris comment ils sont arrivés là, nous allons suivre la sœur et le frère dans leurs mésaventures au contact de ces parasites, d’apparence identique à n’importe quel humain. Ou presque…

Ce récit à quatre mains nous offre un univers abouti et original, ainsi qu’un dynamisme certain. Je ne me suis pas ennuyée une seconde tout au long de ce roman, d’autant que les auteurs nous offrent une brochette de personnages très intéressants.

Fait agréable pour un young adult, ils ne sont pas manichéens pour deux sous. D’ailleurs Ellie n’hésitera pas à trucider un boulanger à coup de pelle pour rester vivante et sauver son frère…

Nous avons aussi la famille Bouchard, particulièrement exécrable à l’exception d’un membre peut-être, ou encore d’autres personnages qui se trouvent être des chasseurs d’Helminthes, et qui ont aussi des personnalités nuancées.

A noter de régulières incursions dans le passé, sur les traces des ancêtres des familles que nous suivons, et qui nous permettront de mieux comprendre la situation actuelle. Afin de ne pas se perdre, les auteurs nous donnent en début d’ouvrage les membres de chaque famille et leur ascendance / descendance. Ce petit mémo m’a été indispensable et je l’ai trouvé réellement bienvenu, puisqu’il m’a permis de ne pas me mélanger les pinceaux dans ces histoires de famille.

Car il faut bien le noter : il est facile de perdre les pédales dans cette lecture. Beaucoup de personnages, et des sauts entre passé et présent. Il faut rester concentré et ne pas hésiter à se référer régulièrement au mémo de début. Grâce à cela, je n’ai pas été perdue, malgré la complexité de tous les éléments.

Bref, ce livre est une quête de vérité et de survie pour Ellie et Samy. Le duo frère et sœur est d’ailleurs particulièrement réussi, avec deux enfants pas toujours raccord mais animés de la même envie de protéger l’autre.

En résumé, j’ai vraiment adoré ma lecture, d’autant plus que les avis mitigés ne me disaient rien qui vaille. Je me suis ensuite aperçue que ces avis dataient souvent d’avant l’édition chez Pocket Jeunesse. Je pense donc qu’il vaut vraiment le coup d’être découvert maintenant qu’un véritable travail éditorial a été réalisé ! en tout cas, je lirai la suite avec grand plaisir !