Les Oubliés, tome 1 : Derniers jours.

Auteur : Léna Jomahé
Editeur : Editions Plume Blanche (Sharon Kena pour la première édition)

Parution : Septembre 2015
Pages : 362


RESUME :

An 250 après la IVème guerre mondiale.
Seules quelques grandes villes parviennent à subsister et leurs populations à survivre grâces aux coupoles qui les protègent du monde extérieur.
Chaque année, le Nouvel Ordre Mondial détermine l’avenir des jeunes de seize ans. Et chaque année, certains d’entre eux disparaissent.
On les appelle les Oubliés.

CHRONIQUE :

(2 Septembre 2016)


Ce livre est d'abord sorti aux éditions "Sharon Kena" avant d'être réédité, ainsi que sa suite, aux éditions "Plume Blanche". Personnellement c'est la version de chez Sharon Kena que j'ai en ma possession.

Bon, certains d'entre vous diront sans doute : ah, encore une dystopie, encore une histoire de dôme... Un goût de déjà vu.

Certes, il est vrai que les bases de cette dystopie sont on ne peut plus classiques : un monde de post-apocalypse. Après la quatrième guerre mondiale, le nucléaire a ravagé la planète, l'air y est devenu irrespirable et les rares survivants se sont réfugiés dans quelques villes, protégées de la toxicité ambiante par des dômes. Ajoutez à cela un gouvernement cachant la vérité aux gens afin de garder le contrôle, et oui, en effet, vous avez tous les codes de la dystopie réunis. Est-ce pour autant que vous devez passer sans vous arrêter sur cette histoire ? À 100% non. Car malgré la base classique, l'histoire est d'une telle qualité que ce serait dommage de vous en priver.

"Je passe la matinée du samedi avec Izzie à la bibliothèque, où je dévore un de ces livres d'avant-guerre dit "d'anticipation" : des jeunes doivent s'affronter dans un combat à mort afin de payer pour des crimes qu'ils n'ont pas commis. Le partage de la population en districts me fait singulièrement penser à nos nouvelles villes."

Dans un premier temps, rassurez-vous, cette histoire de tests ne rappelle en rien  "l'élite" de Joëlle Charbonneau. L'intrigue présentée ici est tout à fait originale et passionnante. Je vous laisse en découvrir les tenants et les aboutissants, et surtout, découvrir ce que deviennent ces "Oubliés".

Eléa, Simon et Aurore sont des amis d'enfance. A l'approche de leur seize ans, ils vont subir les tests, qui déterminent le futur de chacun. Ces tests sont appelés communément La Rafle, et les jeunes la craignent. En fait, ce qu'ils craignent surtout, c'est de devenir un Oublié... Et quand les tests arriveront et finiront par diviser le trio d'inséparables, les jeunes n'accepteront pas cette fatalité...

Afin d'être réunis, ils seront obligés de remettre en question leurs connaissances sur le monde.
Afin d'être réunis, il leur faudra découvrir la vérité et se battre pour la liberté.

Ce premier tome m'a beaucoup étonnée car je ne m'attendais honnêtement pas à une telle qualité ! Ce fut une vraie surprise de voir une si belle plume accompagner de si belles idées et un scénario empli d'action et de rebondissements. Et pour ne rien gâcher, les personnages sont attachants.

"Je respire à pleins poumons. Je laisse les odeurs me remplirent : la rosée ; les fleurs qui commencent à s'ouvrir pour accueillir le jour ; et une autre plus acidulée aussi, certainement un fruit. Prise d'une subite impulsion, je retire mes chaussures et foule le sol : l'herbe est humide et me chatouille la plante des pieds. Je tourne sur moi-même en riant. J'ai envie de crier, je me sens vivante et aimerais le faire savoir à la terre entière."

Eléa, Simon et Aurore ont beaucoup de mal à vivre les uns sans les autres et leur groupe soudé est un véritable bonheur à suivre. Cette amitié toute fraternelle est touchante même si j'ai trouvé le surnom qu'ils se donnent mal adapté. En effet, ils appellent les deux autres membres de leur trio "ma moitié". Déjà, dans un groupe de trois on parle de tiers et non de moitié, mais de plus, je trouvais ce surnom un peu niais. Point de détail vraiment peu important, j'en conviens.

Eléa est le personnage central dans cette histoire (elle en est d'ailleurs la narratrice), c'est une jeune fille forte et fragile à la fois, et j'ai aimé le fait qu'elle ne soit pas "super héroïne". Bon, il faut le dire, elle est loin d'avoir un caractère facile, mais dans l'ensemble elle me plaisait. Elle se met en colère facilement, parfois pour des raisons que je trouvais amplement justifiées. Il faut dire qu'ils voulaient tous la protéger comme si elle était une petite chose fragile quand elle se sentait impliquée à 100%. En revanche je suis obligée d'avouer qu'elle a un côté capricieux qui m'énervait. Et un peu immature, mais au final, il ne faut pas oublier qu'elle reste une adolescente, et je reproche souvent aux auteurs de donner à leurs jeunes des caractères bien trop réfléchis et matures pour leur âge. Oui ici, Eléa peut être capricieuse et immature. Mais au final, quoi de plus normal à son âge ?

Deux autres personnages ont ici leur importance : Izzie et Gabriel. Les deux jeunes gens ont chacun 18 ans et ont donc subi la rafle deux ans avant le trio de choc.
Izzie a de loin ma préférence, elle est joyeuse et touchante, drôle.

D'une manière générale, l'auteur a pris soin de développer la personnalité de la plupart de ses personnages, ce que j'apprécie fortement.

Aussi, elle nous épargne le triangle amoureux mais nous embarque dans une relation amoureuse qui ne m'a pas plu. J'aime les deux personnages concernés, aucun problème là-dessus, ni sur le fait qu'une relation s'installe entre eux, mais mon dieu qu'ils étaient mièvres !! Je les aurais baffés ! Et le gars est tellement possessif, du genre tu vas m'obéir pour ton bien. Grrr ! Je comprenais largement les crises de colère de la demoiselle !

Un ou deux autres détails font partis des petits bémols, comme le fait que les écoliers ne semblent pas avoir de devoirs à faire après les cours, ce qui enlève de la crédibilité... Ou encore (et surtout) comme le fait que la "bataille" finale a pour moi été trop vite expédiée. Nous attendons le dénouement pendant un bon moment et du coup, j'aurais aimé qu'on s'attarde un peu plus dessus, alors qu'ici il est très vite expédié. Mais cela ne gâche en rien la qualité de la lecture !

En résumé, mis à part un ou de points de détails, cette dystopie fût vraiment une excellente lecture et j'ai hâte de découvrir la suite (le tome 2 sort en Novembre). Alors, une fois encore, même si les bases répondent à tous les codes du genre, cette histoire mérite qu'on s'y arrête !