Les Soeurs Carmines, Tome 1 : Le Complot des Corbeaux.

Auteur : Ariel Holzl
Editeur : Editions Mnémos, Collection Naos
Parution : Mars 2017
Pages : 272


RESUME :

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…
   

CHRONIQUE :

( 26 Décembre 2017)
 

A mon dieu ! On en parle ? On en parle vraiment de ce livre ? Il a des chroniques dithyrambiques, mais honnêtement, je comprends pourquoi ! Quel univers découvre-t-on à la lecture de ce roman !

Grisaille, 1888. Une sombre ville à l’ambiance gothique et à la météo peu clémente (genre l’Angleterre dans ses meilleurs jours… c’est dire…). Dans cette ville, huit familles aux pouvoirs divers et variés se partagent le pouvoir. Et nous suivons ici les aventures et surtout mésaventures de trois sœurs, filles de courtisane : les sœurs Carmines.


"La devise de Grisaille lui revient alors en mémoire : "Quid non occiderem occidisti primum", "Ce qui ne vous tue pas est ce que vous avez tué en premier"".


L’ainée, Tristabelle, est une véritable tête à claques, il faut le dire. Elle doit avoir aux alentours de 18 ans, et ses seules préoccupations sont jupons et bals. Merryvère est la cadette, et doit avoir environ 16 ans. Son habileté et la nécessité font d’elle une monte-en-l’air, une voleuse, qui parcourt les toits à la recherche de fenêtres ouvertes sur de riches demeures. Enfin il y a Dolorine, la benjamine, 9 ans je pense. Dolorine non plus n’est pas commune, mais je préfère vous laisser découvrir sa particularité. En tout cas, elle ne va jamais nulle part sans Mr Nyx, sa poupée un brin psychopathe sur les bords, il faut le noter.
Dans ce premier tome, nous allons plus particulièrement suivre Merry, qui se mettra dans de sales draps après un cambriolage qui ne lui apportera pas grand-chose d’autre que des ennuis…


"- Je vous emmène à la cellule illico. Si on traîne trop, Natalia risque d'étriper la prisonnière.
Merry sut dans la seconde qu'il parmait de Tristabelle. Personne d'autre ne provoquait de telles envies de meurtre rien qu'en existant."


La plume d’Ariel Holzl est superbe, et son imagination et dinguissime. Il prête sa voix à Merry et nous emmène dans son univers qui est à la fois gothique et très drôle. Et l’équilibre entre les deux est juste parfait.

Tous les noms sont réinventés (jours de la semaine, etc), et ont un lien avec le gris, le noir, le morbide… Autant de petits détails contribuant à nous plonger dans cette atmosphère grise et gothique. Quant à la plume fluide et emplie de phrases bien tournées et drôles, elle donne un rendu totalement addictif.

D’ailleurs, plusieurs fois dans le récit, vous avez des extraits du journal de Dolorine, qui nous permet d’avoir les pensées enfantines de la petite, ainsi que ses conversations avec sa chère poupée tarée. Une fois encore c’est à mourir de rire, même si nous avons fréquemment des propositions de meurtres plus sanglants les uns que les autres.


"Ensuite, j'ai demandé à Merry de s'excuser auprès de Monsieur Nyx de s'être assise sur lui. Elle l'a fait, mais Monsieur Nyx boude quand même. D'après lui, elle aurait dû se couper le petit doigt et le lui offrir en cadeau, pour montrer qu'elle était sincère. Il dit que les traditions se perdent et que les jeunes manquent de respect. J'en parlerai à Merry. Mais je suis presque sûre qu'elle a besoin de tous ses doigts."


Autre point fort du récit, les personnages : ils sont hauts en couleur et ont tous des personnalités fouillées, ce qui enrichit le texte encore un peu plus, et les rend attachants (pour certains en tout cas !).

Dans tous les cas, il ne faut que très peu de temps pour se plonger dans cet univers prenant et original. Pour ma part, un réel coup de cœur.