Neachronical, tome 2 : Post Mortem.

Auteur : Jean Vigne
Editeur : Editions du Chat Noir, collection Griffe Sombre
Parution : Fevrier 2015
Pages : 377

RESUME :

A venir.

CHRONIQUE :

ATTENTION SPOILER SUR LE TOME 1.

"Je ne sais par quel anathème, mais je suis investie de la capacité à absorber la vitalité d'autrui. Une sorte de liposuccion accélérée, dont le résultat est une momification instantanée de mes victimes. Et des liposuccions, j'en ai effectuées pas mal ces derniers temps, un peu trop même, poussée par l'agressivité des personnes croisées. Que dire de mes autres dons, comme celui de voir les revenants, d'en appeler aux forces de la nature voire de ranimer les morts pour m'en servir comme armée de fortune ?"

La vie de Néa est partie en vrille... L'enfer s'est déchaîné dans sa vie et dans son corps. Ses parents morts, Juliette morte.... La jeune femme a semé un nombre impressionnant de cadavres sur son chemin. Un lourd tribu qu'elle n'a pas demandé à payer. A présent, un seul but fait avancer Néa : retrouver Tod, lui faire payer son comportement, et peut-être aussi, lui arracher des réponses sur son état actuel... Mais pourquoi pas fuir, et se mettre au vert, se faire oublier. Pas si facile quand on n'est que chaos et désolation...

"Et autour de moi, les policiers hurlent leur peur...
Et autour de moi, mon armée de l'impossible se déchaîne...
Et derrière moi, les cris s'estompent, pour finir par disparaître."

Souvent, les seconds tomes de trilogies sont des transitions, des tomes un peu bancals, ne sachant trop s'ils veulent rester au début ou sauter sur la fin. J'ai donc toujours une petite appréhension en abordant les suites, même si la qualité du tome 1 m'avait fait placer la barre haute. Et c'est donc avec beaucoup de surprise que j'ai découvert ce second opus, radicalement différent du début.
Différent par quoi? Eh bien, ce livre a son histoire propre. La fin de "Memento Mori" nous donne le dénouement de l'intrigue principale, concernant Bezan, tout en nous laissant dans l'ombre en ce qui concerne le fil conducteur. Ce fil conducteur est ici repris par l'auteur, qui s'en sert pour tisser une sublime tapisserie, nous permettant de trouver toutes les réponses à nos questions.
Outre les pérégrinations de Néa, nous replongeons dans le passé, et suivons le Chevalier Guinard, à la recherche de sa femme et de son fils. On se doute alors que ce mystérieux personnage est la clé pour comprendre qui est Néa. Mais j'étais loin d'imaginer les réponses! Force est d'avouer que je me suis fait menée en bateau de A à Z. En effet, les deux histoires parallèles se poursuivent en alternance régulière, nous donnant des bribes de réponses, mais surtout nous offrant nombre de surprises de taille.

Quand les vieilles légendes se mêlent à un thriller trash, cela donne une histoire riche et imprévisible, menée d'une main de maître par son auteur. La plume est toujours aussi talentueuse que dans le premier tome, tout en dynamisme, sans aucun temps mort, aucune longueur. Jean Vigne a fait prendre un virage à 90 à son roman, virage bienvenu pour nous éviter une histoire trop identique au tome un. En résumé, j'ai été bluffée par la suite de Néachronical, une histoire dont je ne vous offrirai pas un indice de plus, désireuse de vous laisser la surprise intacte. Déroutée par ce nouveau chemin dans un premier temps, je me suis passionnée pour cette suite pleine de réponses... et de nouvelles questions. Vous saurez donc tout de Néa... et pourtant la fin du deuxième tome ne laisse qu'un sentiment : celui très fort de vouloir dévorer la fin !

Pour parler un peu de Néa... Elle ne s'améliore pas dans son comportement, loin s'en faut. En cela aussi, je ne peux que souligner le talent de l'auteur, qui vous "force" habilement à aimer et vous attacher à une jeune anti-héroïne, sans coeur, meurtrière, cynique... Néa ne fait pas toujours les bon choix (c'est un euphémisme), ne pensant pas aux conséquences de ses actes, ou en y pensant trop tard, mais prenant soin d'étouffer sa culpabilité sous une mine d'autres émotions. Néa a un but, et elle est prête à tout détruire pour l'atteindre. Plus dangereuse que jamais, les vies tombent où qu'elle passe. Le bien n'existe plus, bonnes ou mauvaises personnes subissent le courroux de la jeune psychopathe.

"Il s'ajoute à ma longue liste de victimes, tant de spectres qui, un jour, pourraient me retrouver pour me faire payer l'addition. Qu'importe, qu'ils aillent tous au diable, j'ai assez souffert pour m'apitoyer sur le sort d'autrui !"

Pourtant elle arrivera à se confronter à des personnalités encore plus nuisibles qu'elle. Plus nuisibles, plus puissantes, plus anciennes... La traque laissera de lourdes traces sanglantes derrière eux.

En résumé un tome deux explosif nous menant au fil des pages de rebondissements non prévus en retournements de situation, et ce jusqu'aux dernières pages. Pour moi, continuer ce roman dans cette direction était un vrai pari, mais un pari remporté haut la main. Alors si vous aviez peur de relire la même chose, je vous détrompe dès à présent. Un roman improbable mais très bien ficelé, dont la force réside dans l'action, l'originalité et surtout l'imprévisibilité. Un gros coup de coeur.

Mon unique conseil : à lire absolument.

PS : Je ne peux conclure cette chronique sans un mot pour cette magnifique couverture, tout à fait raccord au premier tome, et peut-être encore plus magnifique à mon goût. Le genre de couverture qui me fait acheter un livre sans même prendre la peine de lire la quatrième.

"Finalement, j'aurais peut-être dû vider ces trois cruches de leur vitalité, un petit pompage pour moi, un grand nettoyage pour l'humanité."