Reckless, Tome 1 : Le sortilège de pierre.

Auteur : Cornelia Funke
Editeur : gallimard Jeunesse
Parution : Septembre 2010
Pages : 330

RESUME :

En découvrant un monde extraordinaire derrière le miroir de leur appartement new-yorkais, Jacob Reckless pensait avoir trouvé la liberté. Mais cet univers fascinant est aussi dangereux et, un jour, Will, son jeune frère, déjoue la vigilance de Jacob et le suit à travers le miroir. Victime d'un maléfice, il se transforme en monstre, brisant ainsi le cœur de celle qu'il aime... Reckless n'a que deux jours pour le sauver!

Après le succès de la trilogie «Coeur d'encre», la nouvelle saga fantastique de Cornelia Funke.
Prix des Imaginales 2011.

CHRONIQUE :
(17 Novembre 2014)

Voici un très joli conte écrit par l'auteur de la célèbre saga "Coeur d'encre" (Inkheart). Reckless, quant à lui, signifie "téméraire" (je ne savais pas, ne parlant pas allemand).
Un conte qui nous emmène de l'autre côté du miroir, dans un monde où les histoires de notre enfance ont toutes un fond de vérité. La quatrième de couverture ne rend nullement justice à cette très belle histoire.

Commençons par le point négatif du roman, qui tient dans l'écriture, à laquelle j'ai eu du mal à me faire. Pas franchement fluide et pas toujours abordable à mon sens, je pense que la traduction y est aussi pour quelque chose. C'est le seul point ayant gêné ma lecture. L'auteure nous plonge sans préambule dans son univers, et certains passages des premiers chapitres ont donné du fil à retordre à mon imagination. Je devais parfois relire certains passages pour comprendre de quoi il s'agissait. Pour autant, au bout d'un moment, je m'y suis faite, plongée comme j'étais dans l'histoire.

Jacob et Will ont perdu leur père. Vivotant comme ils le peuvent avec leur mère, Jacob adore entrer en douce dans le bureau paternel, s'imprégnant des objets, se demandant si son père disparu reviendra un jour. Pourtant, à 12 ans, il fera une bien étrange découverte et se retrouvera de l'autre côté du miroir, dans le monde extraordinaire. Alors, pendant des années, cachant précieusement son secret, il s'échappera régulièrement dans ce monde parallèle, y faisant sa vie. Mais 12 après la découverte de ce fameux monde, Jacob commet une faute. Une simple négligence, mais qui lui coûtera cher. En effet son frère Will l'a suivi à travers le miroir et il est maintenant atteint d'un maléfice qui fera de lui un homme de pierre . De peau et de coeur. Alors Jacob n'a pas le choix, il doit sauver son frère.

Aux côtés d'une drôle d'équipe, armés d'amour et d'amitié, ils partiront pour une épopée fantastique dans ce monde où contes et magie sont des réalités.
Une très belle histoire pleine d'originalité, avec beaucoup d'incursions fugaces des contes de notre enfance (Hansel et Gretel, La Belle au bois dormant), plein de créatures (fées, poucets, lutins, nains, ogres ou licornes...) et surtout une histoire au coeur de laquelle une guerre tient une importance primordiale. Une guerre entre les humains et les Goyls, ces êtres à la peau de pierre, emplis de colère et de rage.
C'est dans ce paysage fantasmagorique que nos personnages vont vivre mille aventures extraordinaires afin de trouver le remède au mal qui ronge Will de jour en jour. Cependant, le temps joue contre eux, et une course contre la montre s'engage...

"Autrefois, dans cette contrée, les Goyls n'étaient qu'un fléau parmi d'autres, qu'on mentionnait en passant à côté des ogres et des loups bruns. Mais leur pire crime avait toujours été leur ressemblance avec les hommes. Ils étaient les jumeaux honnis. Les cousins de pierre qui vivaient dans l'obscurité. Nulle part on ne les avait chassés aussi impitoyablement que dans les montagnes d'où ils étaient originaires. A présent, les Goyls se vengeaient. Ils n'étaient nulle part plus féroces que dans leur vieille patrie."

Une très belle histoire un peu à la manière du "Pays des contes" de Chris Colfer, dans le sens où nos héros évoluent dans un univers empli de contes et légendes. Pour autant, la comparaison s'arrête ici, car l'histoire est beaucoup plus riche, et surtout destinée à un public ados / adultes, là où Chris Colfer s'adresse à la jeunesse.
En revanche, je tiens à préciser que ce livre n'est pas aussi sombre que peut le laisser penser la bande annonce. Il est empli de créatures, d'objets magiques, de quêtes et de dangers sans être angoissant ou glauque.

Les créatures nommées Goyls, les principales de ce roman, sont très intéressantes et tout l'univers gravitant autour d'elles est riche et travaillé.
L'auteur ne laisse pas la place à l'à peu près et nous offre une épopée fabuleuse que je recommande à chacun ayant envie de s'échapper vers d'autres horizons.

Trailer :