Waterfire, Tome 2 : Rogue Wave.

Auteur : Jennifer Donnelly
Editeur : Hachette
Parution : Mai 2015
Pages : 384

RESUME :

Menées par Serafina, les six jeunes sirènes des mers et des océans ont pour mission de retrouver les talismans ayant appartenu aux puissants mages de l'Atlantide. C'est le seul moyen de vaincre la malédiction qui a jadis détruit la cité antique et qui menace de se répéter. Serafina est convaincue que le talisman qui lui revient est enfoui au cœur d'une vieille épave. Son enquête lui fait faire une découverte d'une autre nature : un être cher à son cœur l'a trahie, et la jeune sirène en a le cœur brisé. De son côté, Neela ne parvient pas à convaincre ses parents du terrible danger qui menace les océans : persuadés qu'elle délire, ils l'enferment dans sa chambre le temps qu'elle reprenne ses esprits. Neela s'échappe, bien décidée à arracher son talisman des griffes des redoutables dragons sabregueules qui le détiennent. Chacune à sa façon, Serafina et Neela font preuve de courage et d'intelligence, allant jusqu'à affronter la mort, sans présumer que ce sera une terrible révélation, aussi violente qu'une lame de fond, qui les anéantira.

CHRONIQUE :
(08 Septembre 2015)

Ce deuxième tome de la saga Waterfire poursuit bien la série. Déjà la couverture magnifique ne détonne pas de celle du premier tome. L'objet livre est toujours d'aussi excellente qualité avec ses débuts de chapitres bleus et les fioritures.

Ce tome va surtout s'intéresser à deux des personnages : Séraphina et Neela. Avec l'apparition, dans une moindre mesure, de Ling. J'avoue que je ne cessais de me demander, tout en suivant Séra et Neels, ce que devenaient les autres. Pour tout avouer elles m'ont un peu manqué.

Mis à part cela, ce tome est aussi captivant que le premier. Nos jeunes sirles savent à présent que, si elles veulent avoir une chance de battre Abbadon, elles doivent se mettre à la recherche de talismans.
Le livre va donc se pencher sur la quête de Neela et de Seraphina. On suit leurs péripéties et je peux vous dire que ce tome offre un bon lot d'action, de surprises et de retournements de situation. De la cité de l'Atlantide, en passant par Céruléa, l'épave d'un navire ou les grottes des dangereux Sabregueules, les sirènes nous feront voir du paysage et rencontrer d'innombrables créatures (dragons, kobolds, gorgones et autres...).

"Une pièce -les vestiaires, sans doute- possédait des murs tapissés de miroirs, noircis, fissurés, ou tombés au sol pour la plupart. Il es restait néanmoins un, un panneau réfléchissant de bonne taille, qu n'était pas trop troublé. A l'intérieur, elles avaient trouvé donna Thalia, une aristocrate, première et unique occupante de ce miroir. Les sirènes avaient appris qu'elle y vivait seule depuis quatre mille ans.
_ Pauvre donne Thalia, s'était émue Séra. Vous avez dû vous sentir affreusement seule tout ce temps, sans personne à qui parler !
_ Pas tellement ! Je pouvais toujours converser avec moi-même, ma chère. Et je ne connais personne plus charmante, adorable, gracieuse, spirituelle ou captivante à tous point de vue que moi !
Comme toutes les vitrina, Thalia était un fantôme. Tombée sous le charme de son propre reflet lorsqu'elle était en vie, son âme était désormais prisonnière du miroir."

Je ne me suis pas ennuyée une seconde dans cet univers marin complètement magique. L'auteur sait renouveler son intrigue et ses décors, ce qui nous donne matière à imaginer. J'avoue l'avoir lu en très peu de temps.

La plume est toujours aussi addictive et poétique, les phrases coulent de source et la lecture en est aisée.
La narration passe de Séraphina à Neela à intervalles réguliers, et les événements s'imbriquent à la perfection. Certains événements m'ont totalement surprise et j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à un scénario si bien ficelé et si riche. Un aspect de plus à ajouter à la magie de ce livre.

Les personnages sont égaux à eux-mêmes. En fait, il est difficile de ne pas s'y attacher. On découvre Madhi et Yazeed d'un peu plus près dans ce tome, et j'ai apprécié les côtoyer plus souvent. Comme c'est un deuxième tome, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus, car en fait, les personnages ont dans l'ensemble très peu changé et si je parle de l'histoire, j'en viendrais vite au spoil.

_ Je n'ai pas besoin de thé aux perles ou de lit confortable, Ling, poursuivit-elle. J'ai perdu tout ce que j'avais, mais je trouve au fur et à mesure ce dont j'ai vraiment besoin. Comme la force, le courage... et surtout des sirles sur lesquelles je peux compter. C'est suffisant. C'est plus que suffisant. C'est tout pour moi."

En somme, ce deuxième tome est à la hauteur du premier, et j'ai pris autant de plaisir à me plonger dans ce monde merveilleux. Le fait de voyager aux quatre coins du globe permet de ne pas s'habituer à l'environnement et de continuer à être ébahis par cet univers. Il se passe une foule de choses et de rebondissements, et la quête des sirènes n'est décidément pas sans danger...
La fin est complètement renversante sur plusieurs aspects, et donne furieusement envie de dévorer la suite. Un vrai raz de marée.

Le tome 2 de la saga Waterfire est donc lui aussi un coup de coeur et je me jetterai sur le troisième tome dès sa sortie !

"_ Je suis tellement heureuse que tu ne sois pas aussi bête que je le croyais, Yaz ! s'exclama Neela.
Yazeed lui lança un regard oblique.
_ J'ai cru que tu allais dire "que tu ne sois pas mort".
_ Oui, aussi.
_ Sympa, merci.
_ Vous nous avez vraiment bien eues, Madhi et toi ! [...] On pensait que vous étiez juste deux abrutis.
_ C'était l'idée."

Lire un extrait :

Trailer :

Interview :