Wizards, Tome 1 : L'Initiation.

Auteur : Diane Duane
Editeur : Lumen
Parution : Mars 2014
Pages : 330

RESUME :

« Nita laissa courir ses doigts le long d'une des étagères de la bibliothèque. Soudain, quelque chose interrompit son mouvement. Un petit livre perdait un fil, et son ongle s'était accroché dessus. Elle plissa les yeux. Ah ! Un de ces guides consacrés aux métiers : Comment devenir pilote, Comment devenir chercheur, infirmier, écrivain… Mais celui-là s'intitulait… Comment devenir un sorcier en dix leçons !

Nita extirpa le volume du rayonnage, ébahie, et se plongea dans la lecture.
Non, impossible ! se dit-elle au bout d'un instant. Elle referma le livre et le tint serré dans sa main, immobile, en proie à un mélange de confusion, d'incrédulité… et d'euphorie.

Si c'était une plaisanterie, elle était géniale.
Et si ce n'en était pas une… »

CHRONIQUE :
(11 novembre 2015)

"Quand les amis se faisaient rares, les livres, eux, l'attendaient fidèles au poste, bourrés de fidèles histoires à raconter. [...] Quelques minutes à peine leur suffisaient à égayer son existence trop monotone;"

Ce livre m'intriguait beaucoup, surtout lorsque je voyais qu'il était LE livre à lire lorsque l'on était en manque d'Harry Potter. Du coup j'attendais vraiment beaucoup de ce livre (comparé à Harry Potter quoi !). J'attendais sans doute beaucoup... trop.

Car en réalité ma lecture a été fortement mitigée...

Alors certes il y a pas mal de bonnes idées dans ce livre, c'est vrai. Des moments drôles, des moments originaux aussi. Mais beaucoup de moments sont trop prévisibles, trop faciles, trop ... caricaturaux. J'ai levé les yeux au ciel plus d'une fois. Ces enfants qui deviennent des sorciers hyper doués du jour au lendemain... pff. Clac, ils tombent sur le livre, et en une ou deux lectures, ils ont tout retenu, ont compris le langage du Discours etc...

Bon, commençons par le commencement. Nita, 13 ans, est une jeune fille érudite mais facilement persécutée par ses "camarades". Un jour qu'elle se fait courser, elle va se réfugier à la bibliothèque municipale, son havre de paix. Elle va alors tomber sur un étrange livre "comment devenir sorcier en dix leçons". Fortement septique, elle va tout de même se laisser prendre au jeu et lire le livre, prononçant finalement le Serment. C'est ainsi qu'elle deviendra une sorcière, dont tout le savoir nécessaire repose entre les pages de ce livre. Elle rencontrera un jeune garçon du nom de Kit dans la même situation qu'elle. Et c'est ainsi qu'ils vont se retrouver à combattre le mal lors d'une sorte de quête.

"les sorciers raffolent des mots. La plupart d'entre eux sont d'avides lecteurs - on reconnaît souvent les éventuels candidats à leur incapacité à trouver le sommeil sans avoir d'abord lu au moins quelques pages."

Comme je disais, de très bonnes idées de base, de très bonnes situations parfois, mais un ensemble largement tiré par les cheveux, pas assez profond et fouillé, qui ne m'a absolument pas envoûtée. Je n'y ai pas cru un instant tant le tout est invraisemblable. Nous n'avons aucune explication sur ce monde complexe et j'étais parfois perdue mais deux gosses d'environ 13 ans assimilent tout cela en quelques heures (ou un petit mois pour Kit). On se fiche de qui là ?

D'un coup, les enfants se mettent à tisser des sorts, réciter des incantations avec des mots particuliers tout droit sortis de leur livre. Sauf que l'on ne nous explique absolument rien concernant cette magie et leur apprentissage. D'un claquement de doigts, les voilà experts en magie et sorts de toute sorte ! Besoin d'une incantation ? Ne bouge pas, j'ai vu ça dans le livre! Ben voyons ... Nita n'a que quelques jours à peine pour se familiariser avec son livre de sorcellerie. Quel manque de crédibilité et quelle facilité scénaristique !

Tout s'enchaîne beaucoup trop vite, et je me suis retrouvée plusieurs fois perdue dans ma lecture. Pourtant le début commençait bien mais j'ai vite déchanté et décroché.

Ce qui fait qu'au final, j'ai été déçue de ma lecture, d'autant que je ne me suis pas attachée aux deux personnages principaux. Ils ne sont pas assez travaillés. Ils sont sympathiques mais n'ont rien de particulier, pas le petit truc en plus. Je dirais que celui que j'ai préféré c'est Fred, l'étincelle un peu spéciale pour ne pas en dire trop.

En résumé, je m'arrête personnellement à ce tome 1, qui en compte apparemment une palanquée en VO. Mais aucun regret pour moi tant j'ai eu l'impression de perdre mon temps avec cette lecture... D'autant que j'ai beaucoup de mal à encaisser la comparaison avec Harry Potter car ce n'est pas du tout du niveau de Harry Potter... Voilà c'est dit.

"Au-dessus de sa tête, de vieux érables se doraient au Soleil. Ils échangeaient à voix basse des observations léthargiques sur le climat et la respectabilité déclinante des locataires des nids bâtis sur leurs branches. Plus loin, l'herbe chantait d'une voix de soprano éraillée - poussepoussepoussepoussepousse -, qui s'interrompit brusquement pour laisser la place aux huées et aux lazzis d'une foule contrariée lorsque l'un des jardiniers démarra sa tondeuse à l'autre bout du terrain."

Lire un extrait :

Trailer :